30/11/2015

RENAISSANCE

A mi-chemin de la vie,
Je m'accroche encore
Au fil du temps vert-de-gris
Qui me soûle à mort,
Et le vertige qui s'ensuit
Me projette un sort,

Un sors de là triste Eddy ,
Et plonge à l'aurore
D'un matin neuf qui s'enfuit
Vers l'horizon d'or,
D'originale eau-de-vie
Pour y pécher fort
Doux poisons jamais farcis
De clichés, trésors
D'un bel avril infini
Qui défie la mort
Et la vie de pacotille

dyn002_original_117_90_gif_2554498_4ab3cbc9db43e566d025c4a06d7a95b6.128.3.gif

00:12 Écrit par EDOUARD dans Amour, Général, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.