08/08/2014

LA DISPARITION DES LUCIOLES

 

Lucioles.jpg

 

 

 

 

 

 

Un corps hideux en mal d'inspiration
Se saignait la mine aux quatre veines
Afin de vernir en rubis son
Ode obscure aux ongles d'une reine..
De coeur il ne manquait vraiment point,
Mais les couleurs lui faisaient défaut
Pour rendre justice au noble écrin
De la reine ongulée des taureaux..
Or, d'un bovin le corps n'avait rien
Sinon les cornes, bien laid fardeau !
Alors il espérait des quatrains
Qui feraient reluire son cerveau..
Ne trouvant rien, ni vers luisants
Ni même humbles vermisseaux,
Le corps à bout de nerfs et de sang
Perdit latin, carte et boussole,
Puis s'en alla dans l'ombre folle
D'un platane hirsute et bien luné,
Gober par milliers les lucioles,
De quoi son encre illuminer !

edouard_divers22

 

20:51 Écrit par EDOUARD dans Amour, Général, Loisirs, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.