11/03/2014

JOUVENCE

 

Une gironde elle a bien fait mon printemps,

Je l'attendais tout rayé sans y croire ;

Elle est venue des nues, me gazouillant

Des airs poids plume, des bulles d'espoir.

 

Légère et pétillante au vent d'avril,

Elle a mis du vin dans mes eaux de mars

Et, se découvrant les ailes blanches au fil

De fins vers, éclipsa toute autre garce :

 

La pie terne et voleuse de fragrances,

La chouette hululant de lourds chants funèbres,

Et les fées d'hiver au quotidien rance...

Une hirondelle au cœur d'un drôle de zèbre !

 

edouard_divers22

 

23:10 Écrit par EDOUARD dans Amour, Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

superbe Nicolas .. un très beau printemps en effet !

Écrit par : ahmed el fazazi | 12/03/2014

Une hirondelle ne fait pas le printemps mais elle y contribue!

Un joli poème, léger et virevoltant comme les premiers papillons, un clin d'œil du soleil qui se cherche.

amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 15/03/2014

Le printemps reviens toujours :) et ici avec de jolis mots, tournés d'une façon qui t'es propre très subtile. Agréable ce petit poème de printemps

Écrit par : Françoise | 09/05/2014

Les commentaires sont fermés.