12/11/2013

LOIN DES RESTOS DU FOIE

 

dyn007_original_128_96_pjpeg_2554498_8b9e234a2bfc756be427dd3f0761a174.jpg

 

 

 

 

La bouche ouverte ils font gobe-mouches

Dans un bac à sable géant

Ou bien jouent au ramasse-cartouches

Des marchands de fables ambulants

 

Ils cuisent à loisir au soleil

Qui nous boude ailleurs, astre inique,

Leur ventre gonflé de merveilles

Naturelles en vers symbiotiques

 

Ils gazouillent avec la sauterelle

Mangent des yeux leur maman-gâteau

Peut-être une bougie fondrait-elle

Pour leurs yeux lunaires aussitôt

 

Ombres sans plus l'effort d'un geste

En poing levé vers l'odieux sourd

Ils ont des soeurs, stars célestes,

Mais qui s'éteignent au petit jour

 

edouard_divers22

15:56 Écrit par EDOUARD dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

D'une forme plus classique la rage demeure, le plaisir de vous lire aussi.

Bravo et le bonjour sur Facebook!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 14/11/2013

Au départ j'entendais la chanson "les touristes" puis le propos devint insensiblement plus grave avec un zeste de Jacques Brel.

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 27/11/2013

Les étoiles déjantées :-)
J'aime beaucoup !

Écrit par : Pâques | 02/12/2013

Je ne dirai pas que c'est "trop " beau ,tu ne serais pas content ,c'est juste .... des mots détournés qui font mouche ..... dur à lire,pour moi , mais ça ne décrit pas un jardin plein de fleurs ....

es-tu aussi triste que tes poèmes ???d'accord ,la vie ,ce n'est pas toujours drôle ,c'est même franchement dégue.....bises à toi .....

Écrit par : delcourt | 15/05/2014

Les commentaires sont fermés.