02/06/2013

AVANT...

dyn008_original_120_120_pjpeg_2554498_9c261af9b84177d6fc09fc9dce1699b6.jpg

 

 

 

 

 

Je menais un train de vicelard,

Il a roulé quelques années...

Sur les quais flottaient les mouchoirs

D'éphémères mal aimées.

 

Camées d'un soir, en herbe stars,

Mineures parfois sans crier gare...

Tisons d'amour ou bien frigos,

Je les prenais sans distinguo.

 

Vidange! Et je pliais bagages

Pour ne jamais finir en cage

Ni déchaîné par un amour

Moins partagé de jour en jour.

 

Car j'en avais bavé, crapaud

Pour l'une et cochon pour telle autre...

Vrai, je n'étais pas Casano-

va ni l'avatar d'un apôtre.

 

Je fuyais torché cet enfer,

A cheval sur ma fantaisie:

Croisière en mer, croiser le fer,

Et mon désert serait l'oubli...

 

Croisière en mer avec sirènes

De ballets très éronautiques;

Croiser le fer en quarantaine

Avec le bon sens et l'éthique.

 

Viva la fiesta, sus aux cons!

J'ai failli perdre la raison...

La mer aux fabuleux poisons,

Me chantait: "Viens toucher le fond".

 

Mais l'amour vint tourner la page,

Alors la mer s'est retirée

De mes pensées, dans le sillage,

Mon train de vice a déraillé.

edouard_divers22

15:06 Écrit par EDOUARD dans Amour, Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Tout bon! Un train de mots bien mené (comme d'habitude)...

Écrit par : éric | 02/06/2013

Tout bon! Un train de mots rondement mené (comme d'habitude)...

Écrit par : éric | 02/06/2013

Magnifique! A la fois badinage élégant avec ces mots qui dansent si bien et analyse au second degré.

Un régal !

Amitiés,
marc

Écrit par : charlier | 05/06/2013

Magnifique aussi.

Bisous

Écrit par : Doffagne | 06/08/2013

Les commentaires sont fermés.