25/06/2012

UNE LETTRE ET SON POINT

 

Prendre au pied de la lettre

Un petit point tombé;

Tendre deux doigts, remettre

Au i sa dignité.

 

Car le i sans sa bulle

Est comme désemparé,

Se sent minable et nul,

Tout seul sans quoi rêver.

 

Même si d'autres l'escortent,

Aux rondeurs assumées,

D'autres voyelles accortes,

Il se sent trop serré.

 

Tel un anorexique

Au garde-à-vous transi,

Le i prend l'italique

En tour de bise aussi.

 

Il plie et rompt parfois

Avec son seul bagage

En apesanteur, sa

Tête un peu volage...

 

Qui se perd à vau-l'eau,

Se prend le H en pleine

Poire et tombe de haut

Comme au vent mort la graine.

 

Prendre au pied de la lettre

Un petit point déchu;

Tendre deux doigts, remettre

Au i son plein statut.

 

coloriage_lettreIzazarerteeee.JPG

 

 

 

 

 

 

edouard_divers22

 

14:11 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

C'est une bien jolie prose qui tu nous offre ici merci beaucoup Edouard! :)

Marie.

Écrit par : caf arras | 25/06/2012

Délicieux! Plaisant! Elegant!

Un poème raffiné et didactique, une variation éloquente sur la ponctuation !

Chapeau!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 25/06/2012

J'adore!

Écrit par : Pâques | 27/06/2012

superbe!!! j'aime toujours autant te lire ,c'est un vrai plaisir et tout en fraîcheur dans les nuances de tes vers...merci pour ce beau moment que j'ai passé chez toi,gros et tendre bisous,Marisol

Écrit par : petite marie | 27/06/2012

Il est mimi ce i! T'as vu le point d'exclamation, c'est un i qui fait le poirier.

Écrit par : Vieux marmot | 11/07/2012

Bonsoir, E....., il y a bien longtemps, que je suis venue te lire, ta plume est toujours aussi fine, légère, j'apprécie toujours autant.

Bisous

Marie

Écrit par : marie | 01/08/2012

Tout léger, joyeux, voltige de lettres sous la direction d'un talentueux dompteur, le fouet en moins !

Le point sur le i ,c'est un peu comme la Lune au-dessus de nos têtes : irremplaçable.

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 08/08/2012

Il est bien construit votre poème sextain. Son allure vive m'a séduite. C'est un i qui m'a fait rêver :)

Écrit par : Sarrasine | 22/08/2012

A la relecture c'est toujours aussi agréable!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 24/08/2012

Merci Eddy, oui partir c'est fait, mais je pensais que le reste de vie que le destin m'octroyait .... nous les terminerions à deux, mais la vie en a décidé autrement.
Merci à toi

bisous Mary

Écrit par : marie | 06/09/2012

Je lis ... vaut mieux tard que jamais, et c'est un grand plaisir sourire aux lèvres je le trouve si léger et à la fois si raffiné bravo j'ai beaucoup aimé .

Écrit par : Françoise | 19/01/2013

Les commentaires sont fermés.