10/02/2012

AUX HUMAINS TOUTOUS

 

huma faced_dog_3aaa.JPG

 


 


 

Ma vie se passe
De comment taire
Ce qui m'agace
Et indiffère
Les ombres lasses
A muselières…
Alors je casse
Du sucre en vers
Fins, je concasse
Les toutous terre-
A-terre, hélas,
Qui prolifèrent…
Meute à fadasses
Clebs croque-misère,
Bavant des liasses
En plein désert
Sous l'oeil rapace
Et fauche-lumière
Des "maîtres" en classe-
Couilles de première,
Rats de palaces
Miroitant l'air
De rien des passe-
Ports pour l'enfer
Du décor crasse
Où tristes hères
Croient tirer l'as
Au strip-cocker
De l'utopiace
En os-suaire

 

edouard_divers22

16:28 Écrit par EDOUARD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Bien envoyé !

Écrit par : Marc | 10/02/2012

ton grand art pour l'écriture me surprend toujours agréablement cher chevalier, et tu manilles à merveille ton auguste épée de la vérité qui j'espère éveillera les consciences de ceux qui veulent ignorer qu'ils en ont une...merci pour ce beau poème qui récure l'âme des indifférents....tendresse et amitié cher Edouard,bisous,Marisol

Écrit par : petite marie | 13/02/2012

Pauvres cadors! Pauvres maîtres!

La trovaille du 'strip cocker" est géniale!

Heureusement ce n'est qu'une image surréaliste comme le boeuf écorché de Rembrandt si cher à Dali.

Amitié,
Marc

NB je n'oserais pas faire ce texte à ma brave Mirzah.

Écrit par : charlier | 15/02/2012

J'aime aussi le strip-cocker, j'ai un cocker, merci pour lui :-)
J'ai lu que les sdf préfèrent dormir dans la rue que d'abandonner leur chiens qui ne sont pas admis au refuge. Au moins eux ils ont du coeur ...
Bizz

Écrit par : Pâques | 15/02/2012

Bonjour Edouard,

Encore bien trouvé ton écrit,
je ne sais pas comment tu fais
pour trouver les mots justes ...
De retour sur la blogsphère,aprés
quelques jours de vacances :-)
Bonne fin d'aprem,bisous de Mimi ...

Écrit par : Mimi du Sud | 23/02/2012

Je viens de relire votre poème avec toujours autant de plaisir, cela fait aussi penser à Cyrano!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 06/03/2012

Un comment taire ...
des espoirs du soir
oh ! chimère :-)

Écrit par : Pâques | 20/03/2012

Les commentaires sont fermés.