29/10/2011

VINCENT

Un mariage d'un ennui mortel, et qui laissait présager d'une vie conjugale sans apothéoses pyrotechnicolores.

L'enterrement du grand-père, en comparaison, faisait figure de style olé olé, genre "le lion est mort ce soir" version techno-trance.

Vincent avait flairé les chrysanthèmes de la cérémonie nuptiale.

Au lieu de patauger dans la guimauve et les lieux communs de circonstance, il opta, l'espace d'une parenthèse off, pour l'école buissonnière et ses chemins de traverse.

Sa vie, dans un silence rêveur, il la voyait soudain non-linéaire, en courbes et pointillés de poésie ballerine, pleins et déliés sans plans ternes, points de suspension dans quelque syntaxe aérienne à ses heures.

Sa vie, il la voyait non-tracée, comme un bal de tirs ponctuels, aux antipodes des promesses monogames obsolètes, et ses lèvres, il les voyait se déposer tour à tour dans 400 cous de sirènes alanguies, lui murmurant des mélopées à damner le pape et tous ses suppôts, tous ses suppositoires propres à coincer le fion des béni-oui-ouistitis cathos.

Vincent se rêvait dandy pirate et franc-tireur à feux follets, Vincent s'espérait tout en dérapages à peine contrôlés.

Aussi, quand il revint de sa brève escapade et rejoignit par connexion de mots cons le repas de noces à l'entame , il appliqua quelques points noirs en catimini sur la robe de la mariée. 

Une dalmatienne, c'est plutôt fidèle et ça fait la belle à l'appel du moindre mot-gâteau, mais démultipliée dans ses fantasmes, ça fait Walt Disney.

De quoi redonner des couleurs d'enfance à son couple mort-né, de la poudre à ses yeux comme des billes qui roulent en auto-persuasion.

 

edouard_divers22

18:01 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Ca fait comme un masque en rade de clochard qui s'était inventé des illusions en mangeant des spaghettis avec Belle.

Écrit par : Vieux marmot | 30/10/2011

Un flash refuge et bienvenu... on s'ennuie parfois sec dans certains mariages !

Écrit par : Or | 30/10/2011

Une plaisante escapade surréaliste, libertine et libertaire qui fait rêver les sédentaires forcés que nous sommes devenus!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 02/11/2011

Le fiel a écrasé le miel dans l'oeuf juste avant la lune !

Écrit par : saravati | 10/11/2011

Magnifique texte, comme toujours!

Écrit par : Angela | 16/11/2011

Les commentaires sont fermés.