16/07/2011

CHANSON SANS REFRAIN



Les cheveux De Rebella,

Nocturne cascade à rêves

Où tremblants, mes jeux de doigts,

Trahissent un vide où je crève.

 

Les cheveux de Rebella,

Claque au vent d'hiver-j'expire,

Dont le charbon par gros froid

Me tisonne au temps d’écrire.

 

Les cheveux de Rebella,

Miroir ondule idéal,

Mouroir adulé parfois

Par le sage en bacchanale.

 

Les cheveux de Rebella,

Ça tombe en rideaux de pluie

Sur ma page où le blanc cas-

sé se casse en Lotusie.

 

Les cheveux de Rebella,

Mon encre aura la couleur

D'un éclat chinois sans loi,

L’anarchignon de mon cœur !

 

 

edouard_divers22

 

 

12:09 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

Commentaires

Un petit coucou pour te souhaiter
un agréable weekend,
enfin, ce qu’il en reste… LOL
Ici, c’est hyper venteux,
un temps désagréable
mais point trop pluvieux…
Un éclat chinois sans loi...
Voilà qui me laisse pensive...
Ravie de te revoir parmi les blogueurs...
C'est un monde à part ...
j'aime bien la façon de s'y esprimer...
Une manière je dirai relativement très libre...
j'ai bien dit relativement...
A bientôt…

Écrit par : Soledad | 17/07/2011

C'est donc la saison des pluies et il pleut des cheveux par grappes. Sus au mèches rebelles.
Contente de retrouver, Edouard, toujours en verve !

Écrit par : saravati | 18/07/2011

Tout simplement superbe... Heureuse de te retrouver en vers toujours aussi originaux... toujours aussi éclatants et singuliers !

Écrit par : Or | 18/07/2011

Bonjour Edouard,
Que se décrêpe un chignon en soie devant tes yeux et sous tes doigts ,que glissent et s'enroulent les mêches rebelles ,celles qui s'échappent sur la nuque ,là oui sur cette vallée de peau si douce ,si blanche qui magnétise le geste ,la caresse ,le baiser ,la pluie peut s'indigner sur le toit de la véranda,taquiner la glycine. L'ébène de la chevelure ,ramassé dans un peigne d'écaille inspire tous les délices parfumés de ténèbres, chemins enchevétrés ,curiosités,sinuosités, écran tangeant de soie fragile ,inspirant des idéogrammes sur le velin de ton sous-main .Capture la rebelle ,piège-là dans le labyrinthe de ta plume norcit à l'encre de Chine.
Je te retrouve avec plaisir ,dans tes mots qui batifolent ,qui s'affolent dans la tourmente de ton esprit , toujours en verve et volcanique !!!
Je t'embrasse.

Écrit par : françoisedu80 | 19/07/2011

Bonjour Edouard...Comme te voilà de nouveau en verve...avec la rebelle ! C'est chouette !
Le soleil est encore hésitant ce matin …mais il fait déjà moins froid !
Je te fais de gros bisous et te souhaite une belle journée ♥

Écrit par : Chadou | 26/07/2011

Superbe cascade de mots, j'ai supprimé tous mes blogs , encore une fois , mais qui est-t'on pour juger autrui?
Enfin, je me repose, enfin.................

Écrit par : Isabelle | 27/07/2011

passage en fanfare des cafards

Écrit par : les cafards | 30/07/2011

Très musicale! Tu dois la chanter celle là. Je la foutrais bien avec Gainsbourg et Clapton dans un mixer.

Écrit par : Vieux marmot | 02/08/2011

Bonjour,

Que dire sinon que cette singularité dans vos vers me plaît énormément ! sans doute parce que j'ai eu les cheveux très longs qui en faisaient fantasmer quelques-uns :))

Bravo

Écrit par : Moun | 04/08/2011

Joli blog !

Écrit par : Joelaindien | 05/08/2011

Jolie rebelle si bien chantée!

Une rébellion qui mélange poésie et réalité en un ensemble très vivant.

Amitiés,
Marc

Écrit par : Charlier | 06/08/2011

Jolie rebelle si bien chantée!

Une rébellion qui mélange poésie et réalité en un ensemble très vivant.

Amitiés,
Marc

Écrit par : Charlier | 06/08/2011

que des métaphores bien réussies
Une liberté de l'esprit qui s'évade dans ses paysages
Amicalement

Écrit par : aramis-le-rimailleur | 07/08/2011

bonjour cher chevalier Edouard,j'espère que ton fin de semaine a été agréable et rempli de soleil dans ton coeur, un beau poème que tu as écrit là,où tu lâches la bride aux émotions en galopant sur tes mots qui en frissonnent de-ci, de-là...j'aime beaucoup cette façon de t'exprimer où tes sentiments fusionnent dans "une nocturne cascade à rêves..."
merci pour ce partage,toujours un vrai plaisir de te lire,je t'embrasse bien tendrement et t'envoie toute mon amitié,Marisol

Écrit par : petite marie | 29/05/2012

besoin de verifier:)

Écrit par : Alefuldelia | 30/05/2012

Les commentaires sont fermés.