11/07/2011

DANS UN MAGASIN DU CAIRE

 

Dialogue entre deux statues en vitrine: Toutankhamon et Néfertiti

 

$(KGrHqYOKiwE3GsRYJi8BN1c(F,nTQ~~_12.jpg

 

 

 

 

 

 

T: Ecoute...moi, tous ces mecs qui font du lèche-vitrine, ça m'énerve ! Ma tête à couper qu'ils ne viennent que pour toi et ton profil dénudé. Ca les fait saliver tous ces vicelards !

N: Ce que tu peux être bête parfois, avec ta tronche aussi figée qu'une chanteuse coulée dans le botox ! Ta jalousie te jouera des tours. Si j'étais si appétissante, ça fait déjà longtemps qu'on m'aurait achetée.

T: Tu n'as rien pigé ! Toi, tu es la statue témoin. Ce sont tes doublures qu'on achète, et elles sont stockées dans l'arrière-boutique.

N: Quooiii, on a osé me cloner??

T: Tu te croyais unique, hein? Et bien non ! L'erreur est statuesque, comme aurait pu le dire César le compresseur pour ciné-stars. Tu n'es toi-même qu'une réplique aussi, mais je t'aime.

N: Et toi?

T: Moi idem: je sors d'un moule à statues; on est tous deux de fabrication industrielle.

N: Ca alors, tu m'en bouches une brèche !  Il faut en finir. J'ai envie de mourir enfin... mais ne peux point. je voudrais me briser en mille morceaux, au moins ceux-ci seraient-ils originaux !

T: Tu n'as qu'à prier pour qu'une grenade nous tombe dessus: on n'est pas loin de la guerre civile, paraît-il !

N: Ne parle pas de bonheur, je vais encore déchanter si rien n'arrive...

T: Et bien ferme-la en attendant, ça me fera des vacances !

 

edouard_divers22

12:13 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Prem's comme au bon vieux temps... il est bon de se la couler douce pour nous les humains bien lotis. D'autres non pas cette chance et tu nous le rappèles à ta manière... bien plus originale que les médias mais tout aussi percutante ! Bravo !

Écrit par : Or | 11/07/2011

nous ne sommes pas loin d'Aldous Huxley

je ne sais comment tout ça, finira !

j'ai bien aimé, plus qu'aimé, je suis tjrs envoûtée par ce que tu écris, fond et forme

merci de nous donner ce plaisir de te lire

Écrit par : francoise grimaud | 11/07/2011

Un dialogue spirituel. C'est parfois bien d'écouter aux vitrines.

Écrit par : éric | 11/07/2011

Quel bonheur de vous lire à nouveau!
Vous dévoilez une infidélité de Néfertiti à son cher Akhenaton le pharaon révolutionnaire, peut-être a-t-elle préféré son successeur?

C'est vrai que l'on ignore souvent les liaisons qui se trament dans les musées!

Amitiés,
Marc

Écrit par : charlier | 12/07/2011

"On devrait élever une statue au silence", c'est très certainement ce que souhaite ce pauvre Toutankhamon ^^

Écrit par : magasin | 06/05/2014

Les commentaires sont fermés.