17/05/2010

MICHELINE

 

La micheline suivait son petit bonhomme de chemin, quand, les yeux dans le vide autour de moi,  je priai le dieu des coups de foudre ferroviaires. Non pour dérailler davantage dans la morfonte des glaces d'une vie polaire comme un ours, mais pour trouver ma parallèle, et les chemins étincelants des traverses qui nous relieraient.

J'avais la tête dans les nues, mon imaginaire en hyperventilation déshabillait des elfes improbables.
Soudain, une voix grave et sèche me trompa de ma rêverie: "Ticket SVP". D'un geste mécanique, j'extirpai de mon portefeuilles d'automne un aller simple pour Arlon, ville terne aux fruits secs de la passion , ville monosaisonnière et sans bourgeons de coquelicoquines en perspective .
Le contrôleur me lança: "Vous êtes en première, monsieur. Veuillez changer de compartiment.."!

 Impassible, je m'exécutai pour me retrouver moins peinard au milieu de pochtrons semi-comateux, et de gratte-papelards pouilleux de la gueule par déformation professionnelle. Pour couronner le trou, une voix dans les suraigus me souleva la tonsure en auréole de saint martyr : assise avec des écouteurs aux pavillons, une écervelée en quarantaine imitait tant laid que mal je ne sais quelle greluche des seventies ringardes: Michèle Torr, Mireille Mathieu, Dalida, Sheila, Vartan, Patrick Juvet...allez savoir: elle n'avait pas l'absolution du dieu Pan. A bout de nerfs, je me levai d'un bond, lui secouai les branchies et lui chiantai à tue-tête "Les Petits Boudins" de Gainsbourg, dans l'espoir que de sirène ratée, elle se mue en carpe et la ferme. Mais voilà qu'elle se mit à hurler comme une truie SM sous le fouette-groin, ce qui alerta le chef de gare pourtant aux prises avec une black au mascara musqué. Allait-il me passer un savon, m'infliger une amende verte de colère, ou me virer à coups de pompes au croupion? Je m'attendais à tout, prêt à la contre-attaque.

C'est alors que je reconnus mon vieil ami Georges, ancien co-choriste à "Frites en Portées", ou plutôt cocoricoriste égaré, car il était vantard, menteur et français, et moi pas à un pléonasme près. Ce pisse-vinasse aux oreilles et à la verge en vénérables choux-fleurs, se targuait d'avoir redressé Michèle et ses torts, arraché la perruque à Mireille qui n'avait en réalité plus qu'un cheveu sur la tête à Mathieu, lors d'un festival kitsch où, ivre de folie comme toute l'Allemagne envahissant la Pologne, il était monté nu sur scène en singeant un babouin rocker sous ecstasy. Georges, qui vouait aux gémonies les guimièvreries franchouillardes, parvint à calmer l'homosapiensoïde femelle en plongeant un regard pro-metteur dans son décolleté.

Je rangeai le colt assassin du mien, pour me retrouver au terminus les nerfs dépelotés, mais seul comme une semaine de six jours, comme un Robinson sans son Vendredi.

 

 

edouard_divers22

 

15:22 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Salut Edouard Voilà encore un joli texte bien ficelé.

Récemment, je suis tombé par hasard sur un site illustrant la langue" xyloglotte" : http://www.cledut.net/xylo.htm

A mourir de rire. Je crois que tu vas apprécier.

Écrit par : Rafaël | 17/05/2010

EXCELLENT ET GRAVISSIME ..................................................merci pour tes comms si .....................si quoi en fait;-)
Zab... tout court Mister (tu sais que tu as un sixième sens!)

Écrit par : Michaeline | 17/05/2010

et les voyages forment la jeunesse..... mais quel jeunesse!!!!!!!!!
;)
content de te relire amigo amiral
bye bye
salutations nivelloises

Écrit par : ~?~ | 17/05/2010

Un salut du soir, EDWARD!

Écrit par : Michaeline | 18/05/2010

bonjour Edouard je n'arrive pas à déchiffrer tout tes pléonasmes
mais comme toi j'ai parfois la tête dans les nues
gros bisous passe une bonne après midi

Écrit par : Anne Bilou | 19/05/2010

MDR Je m'imagine la scène, d'autant que dans le coin, il y a quelques spécimens rares !!! Et je me marre de la situation... Pas très folichon tout ça, mais super bien interprétée qui plus est... Tu m'as bien fait rire sur ce coup là... Comme je vois, tu prends souvent le train!!!!MDR

Écrit par : SOLEDAD | 20/05/2010

J'aime beaucoup tes textes longs et leurs divagations comme les greluches Patrick Juvet, rire, et autres. J'y prends autant de plaisir qu'à lire du Vian ou écouter Francis Blanche et c'est un compliment.
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 20/05/2010

coucou du jeudi :)

Écrit par : Michaeline | 20/05/2010

Bonjour Edouard ,
Je me suis étouffée de rire sur la brochette des yéyé qui s'accroche désespérement aux planches et au public fossilisé dans les paillettes et les jean's bourelets à craquer , la génération ne veut pas laisser la place encore chaude Jagger pète le feu , mais les petites nanas montantes caricatures d'une Gaga trop plagiée font chier !!!!toujours en play-back et trop mal imité , reproduite , clooner à l'infini ,mais rien à cirer ,aucun intérêt . Ou sont les femmes , les femmes ???
Ah, Edouard j'en redemande tu as une vie trépidante ...
Je t'embrasse .

Écrit par : Françoisedu80 | 20/05/2010

Coucou... Un petit coucou en vitesse…, la journée au bord de piste m’attend !
Je te souhaite une agréable journée…C'est trop chouette ce texte bravo
Gros bisous

Écrit par : Chadou | 21/05/2010

bonjour Edouard super comme d'hab..Edouard
me rappelle le train j'adorais circuler en train jadis !! qu'est ce que je m'y suis marée avec ma copine dans les sixties ..
bises et profites bien on en a qu'une

Écrit par : nays | 21/05/2010

C'est le sourire aux lèvres après ton voyage mémorable que j'écris ce petit commentaire! Heureusement tu es resté sur les rails grâce à Georges :-)
Bon week-end et bizz
Marcelle

Écrit par : Pâques | 21/05/2010

C'est le sourire aux lèvres après ton voyage mémorable que j'écris ce petit commentaire! Heureusement tu es resté sur les rails grâce à Georges :-)
Bon week-end et bizz
Marcelle

Écrit par : Pâques | 21/05/2010

J'adore ce texte qui suit l'actualité de près : "je priai le dieu des coups de foudre ferroviaires. Non pour dérailler davantage". Bizzzz
PS : c'est arrangé pour les coms sur mon nouveau blog, une petite modification à faire et le tour est déjoué ! Merci pour ta visite et pardon pour la porte close !

Écrit par : Saravati | 27/05/2010

Je reviens... Mon cher Edouard mais je n'ai pas mon décodeur arfff!
Je reviens avec plaisir chez toi mais sans trop de motivation par rapport aux blogs vu les changements que skynet va faire dans les désings c’était trop beau qu’ils nous laissent tranquilles depuis quelques temps
On verra bien mais si c’est trop moche je songerai à tout fermer
En attendant bon week-end et bonne fête à toutes les Mamans de la terre
Excellente semaine ensuite
Grosses bises !
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 28/05/2010

Bonjour, Tu es encore dans la Micheline?
Dimanche maussade, de la pluie encore,
Alors je marche sur la toile encore et encore,
Je viens frapper à ta porte,
Et déposer un peu de chaleur et d’amitié.

Écrit par : SOLEDAD | 30/05/2010

Les commentaires sont fermés.