11/03/2010

SAINT VATENLOIN

 

Blague à part je déconne

A partir des adieux;

Plus rien ne me résonne

En ma caisse que tu veux...

 

Quai sans brume et Morgan,

Je fixe l'horizon

De tes yeux de haran-

gueuse, ils seront légion

 

A passer l'arme à gouache

Aux présages anthracite,

A cracher du potache

En flanc-tireurs d'élite...

 

A passer larve à gauche,

Bander mouton...adroite

Fleur de pavé qui fauches

En faux cils, billes d'agate,

 

Va te faire mettre en ruche

Le miel sonnant d'enflés,

Position de l'autruche,

En aveugle entubés.

 

Si l'un d'eux ne succombe

A ta morgue en chemin

De la passion des nombres,

Il sera libre enfin

 

De tout larguer dans la

Bombance des électrons!

La fissure est en moi...

Gare à toute explosion!

 

 

edouard_divers22

14:37 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

de tes yeux haran-gueuse

Le charme d'Eddy, la magie des mots, celui là je l'ai pris comme une claque dans les yeux justement, une claque, une tape, une chiquenaude, une accolade presque, c'est pas pour faire mal, enfin un peu aussi.
J'aime te lire
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 12/03/2010

Je te retrouve bien là et dans le texte en prose au-dessus, avec tes jeux de mots et ton humour entre les lignes.

Écrit par : Marc | 12/03/2010

Les commentaires sont fermés.