04/03/2010

SAINT VALENTIN

 imagesvRETY

 

Ils s'étreignent en (f)leurre à la Saint Valentin,

Se la jouent glamour, se houla-houppent;

Mais après le peep-show des coeurs à la loupe,

Ils s'éteignent encore, et c'est tintin...

Pour les "je t'aime un max", ils repasseront

Leur orgueil froissé par notre exemple:

Un havre hors-taxes et pas de transition,

L'hymne débranché qu'en rut ils samplent*

En un décor cliquetant de superflu:

Machines à bruitages et talk-over**...

Pour ne rien dire qui nous laisse sur le cul,

Comme au bébé le talc sa blancheur.

Car leur matière est grise et superficielle,

lls ne pourraient sans fard se mirer

L'un l'autre en astres bien au fond des prunelles,

Regarde-moi, tu es Milky Way**********

 

 

 edouard_divers22

 

*                  Sampler: en musique, échantillonner

**                Talk-over: technique de  phrasé  utilisée 

                     dans les vieux blues

15:38 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Cer leur matière est grise et superficielle

Une phrase magnifique qui coupe le souffle comme un coup de poing. Bravo mon ami.
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 04/03/2010

se regarder, s'aimer, se lover...pas
besoin d'artifices, pas besoin de débats pour
les ébats ni de fêtes foutaises
pour se plaire et se consumer
comme la braise

Écrit par : Anne Bilou | 05/03/2010

En un décor cliquetant de superflu...

que dire de plus????

Écrit par : ~?~ | 06/03/2010

Les commentaires sont fermés.