11/12/2009

ZEN RENAISSANCE

 

white235fmonocrezer

 

Lâcher prise de tête au substan-ciel d'un cocktail

Sans épithètes à claques intellectuelles

 

Laisser justaucoeur et ceinture au vestiaire

Etaler ses fleurs détaler dans l'éther

 

Longer le mur froid de viande à laine écrue

Zapper tout au light-show des anges, sexe inclus

 

S'éblouir gorge nue sans soutien vocal

Se bleuir coeur aux nues, sang d'amour astral

 

Baptiser sa reine aisance aux gouttes laitières

D'un nimbus, liquescence qui roule au super

 

S'échouer comme on divague au brise-vague-à-l'âme

De sables hors-sablier où le temps se pâme

 

 

edouard_divers22

14:06 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

un petit salut par ici... bonjour cher chevalier, comment vas-tu? je vois que ton inspiration est toujours au beau fixe ;)
et j'aime beaucoup tes paradoxes....tu fais galoper les mots comme le digne chevalier que tu es. C'est ce qui fait ton charme d'ailleurs...Je te souhaite une très belle année 2010 ,bisous

Écrit par : petite marie | 29/12/2009

Les commentaires sont fermés.