12/11/2009

SILENCE !

 

 

silence

  

  

J’entends Novembre et ses vœux d’ambre solaire,

Ombres en contralto de glace à fendre pierre…

 

J’entends l’hiver au seuil de la demeurée

Foi soprane en un cristallin yesterday…

 

J’entends la voix brisée de mezzo bleu ciel

Se grisant des cumuli qui s’amoncellent…

 

J’entends le timbre alto perdre son latin

Quand s’oblitère un antique espoir de mains…

 

J’entends le ténor tendre lingots d’organe

Aux pavillons sourds, matamores en pavane…

 

J’entends la vox populi du baryton

Qui se cherche et se perd en tombe à neutrons…

 

J’entends la basse aux catacombes imploser

Silence en homélie testosterronée…

 

J’entends mais ne vois rien alors j’écrirai

Pour ne pas crier l’âme au fond d’un encrier.

  

  

edouard_divers22

 

  

12:58 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (32) |  Facebook |

Commentaires

j'aime beaucoup silence est un beau texte....ou tu nous montre ta force quand tu entends.....j'ai fait la meme chose que toi hier....pour une rare fois personne a la maison...personne....j'ai tout éteint et j'ai écouté le silence....comme il parle ce silence....si tu savais ce qu'il m'a raconté

embrasse moi aller je suis la toute premiere a laissé un comm c'est une bonne raison! sourire

Écrit par : véronique | 12/11/2009

bonjour Edouard je regarde novembre de ma fenêtre et je l'aime, il me fait rester au chaud chez moi et j'adore ça

bisous

Écrit par : nays | 12/11/2009

Du professionnalisme ... tout en superbe écriture. C'est ainsi que je l'entends et non seulement en novembre, mais l'an tout au demeurant. Pour moi, tu es l'as des as mon cher Edouard.
En ce qui me concerne, je n'ai jamais suivi quelque cours de poésie que ce soit. Mes blogs sont pour moi une récréation où je divague. Je n'aime pas plus les femmes que d'autres hommes, mais j'apprécie d'essayer, de tenter... de les faire rêver. Peut-être m'a-t-il manquer quelque chose au féminin dans mon enfance, voire mon adolescence. Et Dieu sait pourtant combien j'adorais maman.
Salut à toi l'artiste.
Jean-Pierre

Écrit par : L'Esthète | 12/11/2009

BONSOIR EDOUARD merci de votre passage en espérant vous y revoir
j'aime beaucoup JEAN FERRA aussi "" deux enfants aux soleil "" que la montagne est belle "" que serais je sans toi "" et tant d'autres lui seul pouvait chanter ARAGON de cette façon je pense peut être LEO FERRE
votre texte sur l'automne et NOVEMBRE est très beau
AMICALEMENT
DANY
FRUITS CONFITS

Écrit par : fruitsconfits | 12/11/2009

Pour ne pas crier l'ame au fond d'un encrier me rappelle un souvenir d'enfance où les tables avaient encore des encriers, nous écrivions encore à la plume et comme un idiot, je soufflais fort dans ce trou noir. Je ne fus pas aspiré, pis, c'est son contenu qui me voila la face.
Rire. Amitié. Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 12/11/2009

La voix d'Edouard n'est pas impénétrable... tout est bien et finit bien... et tant que tu écris, je ne peux qu'approuver.
Il te faut écouter à présent...
Silence, tu tournes et pas en rond !

Écrit par : Or | 12/11/2009

BRAVO! Je reviens du blog de Jean-Pierre - qui m'a appris à aimer la poésie - , et en voyant votre commentaire, j'ai pensé venir faire un tour chez vous.
Un peu bloquée de prime abord, par un style non habituel pour moi... je dois avouer que je ne regrette pas d'être passée !
Vous avez un tel volume de vocabulaire... des mots pittoresques qu'il faut déjà aller chercher loin pour les trouver, que j'en suis littéralement soufflée.
Ce poème démontre également que vous connaissez la musique ... au propre comme au figuré!
Je reviendrai encore ... pour le plaisir de vous lire.
Amicalement.
A-M

Écrit par : COURTOY A-M | 13/11/2009

Bonjour Edouard.. Un tout petit mot pour te dire bonjour..tout en silence....Mais attention,aujourd'hui, nous sommes vendredi 13, évite les chats noirs !Loll
Gros bisous et bonne journée

Écrit par : Chadou | 13/11/2009

Bonjour Edouard Le silence ...un bien être apprécié
et novembre à nos portes nous cloitre parfois , mais douceur et chaleur d'un habitat que de bonheur
puisse tout être avoir droit à ces moments ...
bisous Edouard passe une bonne après midi

Écrit par : Anne | 13/11/2009

Le silence... ...est d'Or parce que regénérant.
J'aime beaucoup me retrouver toute seule dans le silence, mais c'est plutôt rare chez moi...il y a beaucoup plus souvent des rires, des cris et des pleurs...
Vivement une cabane de refuge (en construction), lol :-)
Pourquoi "le cri" de Munch en illustration?
Je déteste cette oeuvre.
On dirait bien "qu'entendre" te soit porteur pour ton inspiration, super.

Bon après-midi

Écrit par : M | 13/11/2009

Bonsoir Edouard douce soirée de novembre ou le silence est d'or, j'aime ce mois peut-être parce qu'il est le mois ou j'ai vu le jour,
Allons Marie ne te laisses pas aller aux confidences
passes un bon week-end
Bisous
Marie

Écrit par : Marie | 13/11/2009

Il y a le premier et le dernier cri, et entre deux il y a le poème que tu résumes si bien au fond d'un encrier quand tu joues sur les mots pour mieux faire ressortir la musique des sens.

Écrit par : Vieux marmot | 14/11/2009

Novembre et ses voeux d'ambre solaire...j'adore! A chaque fois tu nous emmène dans un univers déjanté, fascinant.
Bises
Marcelle

Écrit par : Paquesmarcelle | 14/11/2009

Un très beau poème vraiment... une ouïe qui se fait visuelle, tactile, animale et spirituelle à la fois, pleine de mélancolie, de lascivité mais aussi de joie à l'état brut.
Merci beaucoup aussi pour tes passages.
Pour fêter notre amitié, je te décerne le awesome blogger; si tu veux tout savoir rv sur mon blog. Mais attention, rien d'obligatoire! Uniquement si cela te fait plaisir...
amicalement
Géraldine

Écrit par : MULLER Geraldine | 14/11/2009

Ah oui j'oubliais (important!) j'adore tout spécialement dans ton poème le dernier distique; une tendre chute, vraiment!

Écrit par : MULLER Geraldine | 14/11/2009

Mon absence Mon papa est mort vendredi 13 d'une crise cardiaque dûe à une dose trop forte de chimiothérapie. C'est le constat du médecin traitant. Tout allait bien à part une tumeur sans métastases à une corde vocale, jusqu'à ce qu'il commence son traitement. Les médecins étaient très optimistes et nous avaient confié que son cancer de toutes façons évoluait très lentement. Il allait encore promener dans les bois d'un pas énergique et après trois jours de traitement il s'est considérablement détérioré pour s'éteindre à 73 ans, une semaine exactement après sa première et dernière chimio. On ne comprend pas. A part sa voix enrouée, il ne paraissait pas son âge, avait gros appétit, était sportif...on n'aurait jamais cru qu'il avait un cancer. S'il n'avait pas fait de chimio, il serait encore de ce monde, et selon le médecin, pour plusieurs années encore.
Son corps sera, conformément à ses voeux,incinéré en toute intimité familiale près de Charleroi, puis ses cendres dispersées à Bouillon. J'espère que vous comprendrez mon absence sur Skynet pendant quelques jours.

Écrit par : Edouard | 15/11/2009

Je suis vraiment désolée d'apprendre cela, je suis avec toi de tout coeur..c'est déjà si triste de perdre un être cher mais de cette façon c'est effrayant..
Nous t'adressons Phil et moi toute notre affection.
Bien à toi cher Edouard

Écrit par : Chadou | 15/11/2009

et on les aime tes écris, quel plaisir chaque fois, sans cesse, que cela dure, même si les blessures agresses, merci pour tout et au plaisr de te lire, de revenir et moi de me dire que le pire est surment a venir...
bye bye

Écrit par : ~?~ | 15/11/2009

Je ne sais pas que dire cher Edouard, cette nouvelle affreuse me cueille à froid...mes pensées les plus douces et chaleureuses vers toi et ta famille. Amitié.

Écrit par : Désirée | 15/11/2009

BONSOIR EDOUARD je ne vous connais peu mais je sais que vous êtes une personne très intéressante pour aimer la poésie tout comme moi JEAN PIERRE et tant d'autres
mais ce soir j'ai beaucoup de chagrin pour vous surtout pour perdre votre papa si brutalement alors que rien ne le laisser paraître
je vous présente mes sincères condoléances et vous souhaite beaucoup de courage pour les mois a venir surtout si vous avez encore votre maman elle aura besoin de beaucoup de soutiens
JE VOUS FAIS MES AMITIES SINCERES
DANY
FRUITS CONFITS

Écrit par : fruitsconfits | 15/11/2009

Bonsoir Edouard Je te présente toutes mes condoléances en ces temps difficiles.
Courage...
bien amicalement
Géraldine

Écrit par : MULLER Geraldine | 15/11/2009

Ca fait comme un trou dans notre propre vie. Comprendre ne sert à rien et pourtant ça participe de l'irrépressible envie de remonter le temps. Mais quand c'est injuste comme ça et que l'on a l'impression de se révolter contre le néant, c'est dur et la présence des proches est importante. Le père! Dans la nuit solitaire on redevient petit garçon puis le jour d'après on est l'arbre qui prolonge sa vie et se ramifie dans son souvenir. Se saouler de la présence des autres avant de s'engager dans la conversion de l'esprit apaisé... Ma plus profonde sympathie t'accompagne Eddy

Écrit par : Vieux marmot | 15/11/2009

Bonjour Edouard.. Juste un petit passage pour te souhaiter un agréable lundi, j'espère que le temps est meilleur chez toi qu’ici car la pluie est en chemin…et en plus, il ne fait vraiment pas chaud, je pense que nous allons encore être copieusement ‘’arrosés’’ ! !
Gros bisous et bonne semaine cher ami..

Écrit par : Chadou | 16/11/2009

Edouard ,
j'entend ta peine , j'entend le cri sourd dans ta poitrine ,ce cri qui résonne et ne peut sortir ,celui qui étouffe dans le silence de la nuit .
Mes pensées vont vers toi et ta famille (je viens de traverser cette épreuve) je t'envoie mon soutien et une foule de mots qui restent dans ma gorge .
Je t'embrasse bien amicalement (n'oublie que nous sommes un peuple de l'ombre ,mais avec une oreille ...si tu veux ..n'hésite pas )

Écrit par : Françoise du 80 | 16/11/2009

une pensée Edouard! parce que je ne sais que dire d'autre qui puisse consoler d'un tel chagrin. condoléances et surtout amitiés. je suis là Edouard pour toi tu le sais!

Écrit par : mimi | 16/11/2009

Bonsoir Edouard,
Une triste nouvelle, et un départ trop rapide...
Toutes mes pensées vont vers toi et ta famille, courage
Bisous
Marcelle

Écrit par : Paquesmarcelle | 16/11/2009

j'écarquillais les yeux devant la douceur toujours pointue de ton poème, et puis j'ai lu ta douleur. je t'embrasse fort et t'écris ailleurs.

Écrit par : emmanuelle grangé | 18/11/2009

Cher Edouard, Je me permets au nom de l'amtié que je te porte, de te présenter mes plus sincères condoléances. Tu sais, ce satanné cancer, c'est un ma invisible et vicieux. Samedi dernier, on enterrait encore un de mes amis parti à 53 ans du même mal... Cette année ce fut pour moi une année où j'ai perdu pas mal d'ami(e)s et de connaissances ...
Vivement qu'on tourne la page. En tout cas, si tu as besoin jesuis là, pas loin. Courage l'ami. Bisous

Écrit par : SOLEDAD | 18/11/2009

Bonjour Edouard J'entends les basses : elles trinquent...

Écrit par : Rafaël | 19/11/2009

Bonjour Edouard,
Une pensée ... juste une pensée comme celle de St Ex...
....Je t'embrasse...

Écrit par : Françoise du 80 | 19/11/2009

BONJOUR EDOUARD un petit poème que j'ai posté hier soir pour toi et JEAN PIERRE deux grands amoureux de poésie
celui là d'ARAGON un chanteur que tu aimes la chanté merveilleusement bien c'est JEAN FERRAT
j'espère que tu te remets doucement de ce malheur qui vient de te frapper et que tu vas continuer a nous écrire de très jolies choses
DANY
FRUITS CONFITS






















Écrit par : fruitsconfits | 20/11/2009

cher chevalier... toutes mes pensées de réconfort t'accompagnent en ces moments où la tristesse est dure à faire passer et que les êtres chers nous manquent...je passe sur ta page pour te laisser toute ma tendresse et te dire que l'écriture est encore le meilleur remède pour expulser la douleur en toi,je t'embrasse bien fort et te dit que tu n'es pas seul,bisous

Écrit par : petite marie | 01/03/2010

Les commentaires sont fermés.