16/10/2009

DEPUIS MA BULLE PYROTECHNICOLORE

56spr993aaa75

 

Des pavés brûlent en mes ruelles

Au grand désespoir de la pluie,

Ce crachin des sempiternelles

Méduses aux postillons de suie.

 

Dépravé pour elles et cosmique

Aux yeux carrés de tolérance,

Regards médusés des cliniques

Blancheurs en manque aussi d’outrances,

 

Je me dépense en détective

De mes errances en or privé,

Je perds le nord et je dérive

A l’abandon sucré-salé.

 

Ne goûtez pas à mes fumées,

Ces âcres-en-ciel volutinages,

Car mes fils de vers incendiés

Ne vont pas à vos purs lainages.

 

Laissez-moi m’électricoter

Piles alcalines en extatiques

Vers à pieds de poule marine et

Champs d’ail en me goussant des cliques.

 

Passez votre chemin clopin-

Clopant loin de mes fumigènes,

Ou bien marchez tout droit, sagouin

Dans l’âme et Monsieur Propre en scène.

 

boreales5_photo6-14

 

edouard_divers22

13:05 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

Il fait bon lire ces nouveaux vers... Ta bulle est toujours aussi colorée et explosive... Rien ne change, tout s'agite... tu demeures.
Je t'embrasse Edouard....

Écrit par : Or | 17/10/2009

bonjour Edouard toujours la magie de combinaison de mots

passe un excellent week-end ami Edouard, j'espère que l'automne et l'hiver ne te sont pas pénibles et que si oui tu t'inventes un soleil dans le coeur
grosses bises

Écrit par : nays | 17/10/2009

Bonjour Edouard je comprend certains jeux de mots mais pas tous ...mais j'aimerais vraiment pouvoir écrire comme ça !
bisous Edouard passe une bonne journée mais sans trop de fumigène ... nocif pour la santé

Écrit par : Anne | 17/10/2009

Déboussolé... bonjour Edouard ,
Au pierd de ta bulle s'est échappée l'écharpe d'Isis ,dans son spectre médusé tu as accroché ton regard ,dérivant sur son arc psychédélique ,te laissant choîr d'une glissade hallucinogène dans le giron duveteux ,acceuillant d'une charmante gallinacée.
Ah!!Je me dépense en détective

De mes errances en or privé,

Je perds le nord et je dérive

A l’abandon sucré-salé.

Oui sur un nuage d'orage je dérive,
comme ces mots font bien la soudure avec la suite ,on les mâche , les goute ,les mastique , pour passer aux suivants ,ne touche pas les deux pôles pour créer une nouvelle couleur .J'ai vu fusionner un volcan , une énergie noire sur son passage ,éclaboussant d'une lave incandescente, destructrice , un retour au grand calme ,un bienfait inespéré ,après les scories balayées .
Ce soir c'est haut en couleur ,en degré ,dans ma tasse de thé il n'y a que du gingembre et autres aromates ,un berlingot peut-être délayé, décoloré , erzate des choses , J'arrête ma trajectoire , mon pépiement pour ce soir ,je range mes mots bien au chaud , sous la cendre , couves-les d'un regard .
Je t'embrasse à bientôt .

Écrit par : Françoise du 80 | 17/10/2009

Des notes.... Hello Edouard,
Je ne suis pas aussi douée que toi musicalement ,notre chorale est très "classique" pas trop de chants récents dommage, j'ai des cd de Fersen , Kent , Delerm (et oui)Camille Baz-Baz , Domique A, Peep's
mais suis une fan de classique et des voix et jazz ...
les mots sur tes écrits ,coulent de souce ....
à bientôt .

Écrit par : Françoise du 80 | 18/10/2009

et quel scène...
très joli texte, bye bye et bonne semaine bye bye l'artiste

Écrit par : ~?~ | 18/10/2009

Ne goûtez pas à mes fumées,
Ces âcres-en-ciel volutinages,
Car mes fils de vers incendiés
Ne vont pas à vos purs lainages.

J'aime plus particulièrement cette strophe-là. C'est drôle, on use parfois des mêmes images, laine, tricotage, etc. Ce sont des images simples qui disent la chaleur ou son contraire, évidemment. Tricoter, détricoter, c'est tellement parlant. C'est un texte récent? En tout cas j'aime beaucoup.

Bonne journée Edouard

Écrit par : Désirée | 19/10/2009

Oui, ce texte fut écrit la veille, le 15/10/09.
Mes textes les plus récents sont celui, "Georges" et "Dégringolade en crescendo", écrits en octobre de cette année.

Écrit par : edouard | 19/10/2009

Brules et crèves salop

Écrit par : Couille Dedrroite | 19/10/2009

Vous vous adressez à votre couille de gauche? Ou vous en racontez? En tout cas, vous me semblez un ardent défenseur de la plus que nouvelle orthographe...

Écrit par : edouard | 19/10/2009

Moi et moi et moi.... ....il y en a plein le blog Trésor, viens me fouiller... :)
Bonjour Edouard, comment vas-tu?
Belle soirée...
Gros bisous

Écrit par : Ethae | 19/10/2009

Bonjour Edouard.. Je suis passée te souhaiter une bonne journée sans fumigènes...! Profite bien du soleil de cette journée, on ne sait pas ce que demain nous réserve !
Gros bisous et à bientôt

Écrit par : Chadou | 20/10/2009

Tu es un magicien des mots! j'adore ton humour :-)
M'électricoter, justement j'ai fait un texte avec du tricot!!!
Bises
Marcelle

Écrit par : marcelle Pâques | 20/10/2009

Faire se cotoyer "électricoter" et "champs d'ail"... c'est lumineux comme idée.
Note que "chandail" vient réèllement de la contraction de "marchand d'ail" et des pulls de laine qu'ils portaient.
(c'était ma petite minute "Maître Cappello"... ;-)
A bientôt

Écrit par : Gi | 20/10/2009

Bonsoir Edouard,
Petite précision sur ma cathédrale ,c'est une légende bien entretenue que cette histoire de champs d'artichauts l'édifice actuel se trouve à l'emplacement d'une autre cathé et avant encore d'un temple le lieu choisit n'est pas au hasard tout dépend de l'oriention ,du soleil ,des nombres d'or etc secret d'architecte , les statues grossières à l'intérieur representent un couple d'hortillons apportant des légumes en offrande (c'est très laid)Pour le reste elle a été élevé très rapidement (50ans)à partir de 1220 la paroisse étant très riche et pas de guerre (il y a certain site très bien réalisé)
La page d'histoire étant tounée parlons musique , connais -tu Jeff Buckley qui chante Hallelujah c'est particulier , je suis plus la génération d'Eric Clapton ,les Cream, Dylan ,Rory Gallagher,RogerHodgson de SupertrampJimmy Page,et si par bonheur certain passe encore dans Taratata emission culte des anti- stars alors là c'est top !!!!Quelqu'un qui devrait accrocher tes oreilles ,il est railleur ,môqueur , impertinant c'est : Merlot ses textes sont simples mais dans l'air du temps grinçant , j'écoute sur youtube des passages possédant peu de cd suis plus à l'écoute radio et certaine emission d'entretien en studio avec messages en direct ,ensuite je note sur mon carnet les oeuvres peu connues ,j'ai un faible pour GF Haendel ...là je monte le son !!!!!!et si c'est la passion selon St Matthieu plus rien ne bouge ....
Quelle chance de pouvoir écouter à volonté de si belle musique , je remplis ta page ,mais mon énergie baisse les mots vont se détricoter trop rapidement et se jetant librement sur le clavier sans mon intervention , l'eau sur l'herbe va chanter pour endormir ma soif ,je vais retrouver mes rêves ,pas d'étoiles ce soir le ciel est couvert , quelques pages de lectures pour ma culture si si !!!!mes neurones sont en déroute ,je m'interroge et je doute c'est le brouillard , non c'est la fatigue , vite du repos là-haut , extinction des feux , j'arrive !!!
Je t'embrasse (jespère que tu ne vas pas me prendre pour une totale déjantée , juste un peu !!!!)bon stop ...........

Écrit par : Françoise du 80 | 21/10/2009

J'adore comme toujours passer du temps chez toi, relire, vagabonder ...

Ne perds plus le nord cher Edouard ... je t'envoie une boussole.

Bises "sûres voltées" !

Écrit par : Mary | 21/10/2009

Bonsoir Edouard Je viens de chez notre copine Saravati ,j'ai lu ton nom et voulu mieux te connaitre ... J'adore tes pensées mais bon il est tard et je repasserai te lire car cela prendra du temps.
A bientôt ...
Nadine Het Witte Elfenheksje

Écrit par : nadine | 22/10/2009

Les commentaires sont fermés.