10/10/2009

BROUILLARD

 

diablutin

 

C'est un diablutin

Aux cornes de brume,

Qui, loin des festins,

S'attable et prend plume.

 

Se rinçant la dalle,

Son enfer il pave

D'intentions qui valent

Une ancre d'épave.

 

Ses cornes s'émoussent,

Drakkar triste mine,

Frêle esquisse aux trousses

D'un brise-glace en gin.

 

Frôle ainsi la soi-

disant fée Geyser

Aux fumées taffetas

Qui volutent en l'air.

 

L'herbe et ses vertus

Théraputassières...

IL taffe un  fétu

De foutue chimère.

 

Alors muse Alcool,

Sirène évasive,

Verse un vers au troll

D'oiseau vase en givre.

 

Et ses fleurs s'effondrent,

Liquide banque-route

Allant vers et contre

Un mur goutte que goutte.

 

edouard_divers22

10:37 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

bonjour Edouard j'ai aimé le précédent aussi , heureusement que tu ne les vends pas , j'aurais un bien bel embarras
mmmm Tom Waits !!
bisous et bon week-end

Écrit par : nays | 10/10/2009

Bonjour Edouard ,
Du pub enfumé a transpiré des odeurs fanées ,alcolisées,peu recommandés s'insinuant entre les pavés ,me laissant frissonner .Les yeux dans le vague ,flottant sur des chimères ,me cognant à des icebergs en dérive , je chante ,j'ondule dans ma chevelure les mains tendues vers toi Ulysse.
Ma tasse fume l'infusion de feuilles attend j'ai rendez-vous avec Morphée que je fais attendre de plus en plus , je n'ai qu'un oreiller !!!!
Ah!!!!j'aime bien ce petit moment de partage ,la lune passe au-dessus du clocher elle a perdu sa motié et moi je vais filer avant d'être complétement déglinguée .
Je t'embrasse.

Écrit par : Françoise du 80 | 11/10/2009

Bonjour Edouard.. Je suis passée te dire bonjour et te souhaiter plein de bonheur…!
Passe une merveilleuse journée dominicale...bisous

Écrit par : Chadou | 11/10/2009

Coucou Edouard!
La muse alcool projette son brouillard poétique :-)
Bon dimanche
Marcelle

Écrit par : Paquesmarcellemar | 11/10/2009

métamorphose en profil réussie. J'ai plané suite à soucis assez loin des rimes et je volute goutte à goutte ici sur excellent rince-dalle
Amitié
Mireille

Écrit par : Mireille Delrieu( Po.M) | 11/10/2009

il m' a semblé, je ne sais pas si c'est une relecture, mais avec toi les relectures restent toujours des découvertes, tant ça fuse, surtout dans ce rythme-ci qui sied si bien à la nervosité de tes traits colorés.

Écrit par : Vieux marmot | 11/10/2009

Bonjour Edouard.. Merci, merci, merci...de ton commentaire sur Loveme !
Mon vocabulaire est moins coloré que le tiens, tu m'étonnes et m'épates toujours avec tes allégories bien choisies...
Gros bisous et bonne semaine l'ami...

Écrit par : Chadou | 12/10/2009

tout ce que j'aime... qui se marie très bien au temps et à mon humeur!
je t'embrasse Edouard!

Écrit par : mimi | 12/10/2009

IL taffe un fétu
De foutue chimère.

J'aime beaucoup le texte et en particulier cette phrase. Mon chapeau bien haut.
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 12/10/2009

Salut Eduard ! Que dire d'autre d'un joli texte :
sinon qu'il est édouardesque !

Écrit par : Rafaël | 12/10/2009

bonjour Edouard un p'tit verre de temps en temps fait pas de mal !
mais la cam oh jamais ! j' ai même jamais essayé d'y gouter
voir la vie en artificiel non merci
quitte à me prendre des claques je préfère garder les pieds sur
terre
bisous Edouard passe une bonne fin de journée

Écrit par : Anne | 13/10/2009

salud

a la tienne, vin español pour moi "rioja" castilla y leon

bye bye

Écrit par : ~?~ | 13/10/2009

Ma copine Marie Rennard la bien nommée a posé hier sur son blog une vidéo du Monsieur qu'elle adore. Une chanson pour son fiston qu'à vingt ans pile-poil. Personnellement je ne le connais pas, il me parait authentique mais c'est un style de musique qui ne m'attire pas, je me mets sans doute un peu trop de merde dans les oreilles...^^

Écrit par : Désirée | 14/10/2009

Hello Edouard ,
La grande vague d' Hokusaï est passée au-dessus de ma tête .
Elle m'étouffe encore .........
Bises .

Écrit par : Françoise du 80 | 14/10/2009

Ivresse en communauté, il s'en passe des choses, Edouard
Puis, il y a aura quelque part les demains qui déchantent à moins que la fête perdure ...

Écrit par : Saravati | 15/10/2009

Une ivresse efface mille tristesses a-t-on coutume de dire ;)

Écrit par : fall | 25/09/2014

Les commentaires sont fermés.