12/09/2009

A UN TRISTAN

 

picassobuste

 

Blancheur gazoilée d'une infirme colombe...

Et que lit-on sur son front sinon "pigeon"?

Il est Tristan, transi dans sa cata-combe,

Où saigne en couloir un espoir moribond.

 

Quel regard profond pourrait lui décerner

L'oscar du tendre, dé-cerner ses yeux crevés

D'un trop-plein de rien, quelle Yseut pour demain?

 

Il dit c'est la quadrature d'un cercle fermé

A sa vie assaisonnée d'automne chagrin,

De complimensonges et poivre trop fin.

 

Qui va les emperler d'une oeillade animale,

Ses yeux lunaires affamés de quilles cinq étoiles,

Et qui visent un strike en révisant leurs cratères?

Dilemme à perdre la boule: plaire ou se complaire...

 

Tristan dans sa bulle, éclatant d'auto-sculpture

Dérivative, l'adrénaline de l'oubli...

Au corps noueux trahi par un velours pas mûr,

Coeur peau de pêche, noyau dans l'eau de nuit.

 

edouard_divers22

12:10 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Un oscar du tendre pour ce tristan à la recherche d'une problématique Yseult :-)
Un style unique cruel et tendre! j'aime beaucoup...
A bientôt
Marcelle

Écrit par : marcelle Pâques | 12/09/2009

Emotion...là je serais de très mauvaise foi en disant le contraire.
Je dirais simplement : ne perds pas espoir... la vie réserve parfois de belles surprises, mais il faut y croire et le vouloir et ne pas se satisfaire d'un : "Il dit c'est la quadrature d'un cercle fermé
A sa vie assaisonnée d'automne chagrin,
De complimensonges et poivre trop fin.".
Courage que diable !!!

Écrit par : Or | 13/09/2009

Je te sens ... vraiment aigri. Et je n'aime savoir mes bons amis ainsi. Relève toi mon grand et demain tu seras sur le trône de l'humanité.
Amitiés
Jean-Pierre

Écrit par : L'Esthète | 13/09/2009

Si TRIST eN CES MOTS CI, mais tu sais que j'adore ça, alors désolé mais merci bonne soirée et bonne semaine a la prochaine que tout aille bien bye bye

Écrit par : ~ ?~ | 13/09/2009

Les commentaires sont fermés.