04/09/2009

C'ETAIT HIER, EN 200?

 

 

 

Pour toi  je veux:

 

Décrocher la lune avec un parapluie,

La remplacer par mon grain de folie...

 

Briller dans l'espace et le temps suspendu,

Transformer l'amer en joie sans reflux...

 

M'ouvrir en huître et t'offrir les mots qui

Seront les perles d'un collier sans prix...

 

Me couper en quatre avec ces mots croisés

Dans le ciel comme au soir cinq-étoilé

 

Où j'ai perdu l'innocence en secret,

Fier et crétin comme un coq ardennais

 

En mon château-for intérieur, bouillon

De jérusalaimables zobsessions,

 

Conquêtes en art muré de silence,

En nectar plus ultra-violessence.

 

 

Avec toi je veux:

 

Des noëls de cachemire et d'encens sous les toits blancs,

Des slows frissonnants préludes à d'autres mouvements...

 

Des silences à goûter, pour cligner nos mystères,

Des claquettes en prose à la Fred belle à s'taire...

 

Des réveils en fanfare au petit matin

Dans la rosée de ton sous-bois coquin...

 

Des voyages aux confins du possible

Avec la vérité nue pour bible...

 

La vérité zen en choeur de choc,

Pas des petits "je t'aime" en toc.

 

rose blak
 
 
edouard_divers22
 

11:10 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Ed,

J'ai le coeur et la tête chamboulés, je viens d'absorber tout ce que tu as posté depuis le 13 juillet "avec ma muse", date de ma dernière visite ici...et...ouf!

Que dire? je sais pas, sinon merci de m'avoir montré ;-)
Ca tente bien à revenir par ici, bon gré mal gré!?!

J'aprouve et je compatis les dires de tous (et toutes:-() tes admirateurs: c'est vrai que tu as beaucoup de talent, bravo Ed

Bisous

M

Écrit par : M | 04/09/2009

Merci beaucoup. Mais qui êtes-vous? J'ai essayé l'adresse e-mail ici pour vous remercier , mais retour à l'expéditeur !

Écrit par : Edouard | 04/09/2009

Je suis une admiratrice de passage, c'est tout!
Je ne suis ni poète, ni philosophe, ni bloggeuse, je n'ai pas de facebook ni de myspace, bref, je suis assez "étrangère" au net et très très réservée, alors...
Je me contente de venir lire les autres à mes heures...

Mon adresse mail? je te le dis, j'émets beaucoup de recul par rapport à tout ça, mais je vais voir...

Encore bravo

M

Écrit par : M | 04/09/2009

Coucou Edouard!

C'est grave, tu m'as tellement bouleversée avec tes mots, que je suis encore là! Tu vas me prendre pour une folle-dingue, note, c'est p'tete le cas :-)

Soit, mon mail est effectif au cas où.

Écrit par : M | 04/09/2009

Quel programme allaéchant et plein de promesse. On ne peux qu'espérer être cette "toi" Je comprends l'enthousisme de M.... y a de quoi s'occuper l'esprit dans ton univers particuier il faut bien le dire...
Bonsoir !

Écrit par : Or | 04/09/2009

J'adore ce poème... en particulier ceci: "décrocher la lune avec un parapluie; des noëls de cachemire et d'encens sous les toits blancs; des silences à cligner pour goûter nos mystères...". C'est tout simplement superbe!
Et grand merci pour vos commentaires qui sont toujours très pertinents;
bises amicales
à bientôt
Géraldine

Écrit par : MULLER | 04/09/2009

c'est excellent! je ne saurais dire la période, je ne suis pas spécialiste es Edouard mais en tous cas c'est du bon!

Écrit par : mimi | 06/09/2009

C'est que je ne me sens pas vraiment concerné mais j'aime beaucoup ce crétin de coq ardennais autodérisoire sans fausse modestie

Écrit par : Vieux marmot | 08/09/2009

Une belle déclaration d'amour à la zouave et à la fois émouvante. Edouard, dépouillé de causticité, nous séduit tout autant !
PS : je ne sais pas si ton grain de folie sera suffisant pour abriter de la pluie à moins qu'il déroule autour un champ magnétique aux immenses contours !

Écrit par : Saravati | 10/09/2009

M comme Mal au net

3M, 3 signatures pour une mêMe Marque
M comme John Plough
M comme Edouard
M comme Mort de rire

A « M », la mystérieuse « admiratrice de passage », qui a laissé un message le 04.09

C’est marrant ça, M tu n’es ni bloggeuse, ni poète, et tu te dis « étrangère au net »
Mais tu tombes pilepoil sur le blog d’Edouard et tout de suite tu le devines philosophe autant que poète
Et tu ne taris pas d’éloges…mais pas en connaisseuse donc, ça en jette !
Chacun vient lire des textes, toi tu viens lire « les autres », chacun sa quête.
Tu le précises bien, c’est même la première chose qui te passe pas la tête,
Tu n’as ni de compte facebook, ni de compte myspace, c’est bien bête
Pourtant tu les connais bien ces réseaux, tu les écris sans faute, c’est la fête !
Pas mal pour une étrangère au net, à moins que tu ne sois ni étrangère, ni honnête…..
Moi je crois plutôt que c’est à l’art du camouflage que tu es étrangère que surtout que tu n’es pas très nette

Tu te présentes « une admiratrice de passage », curieux vocabulaire, c’est des cacahouètes !
Dès fois qu’on aurait des gros doutes, voilà qu’il faut que tu en remettes
Une bonne couche pour nous rappeler tu prends beaucoup de distance « avec tout ça»
Mais pas au point d’oublier de préciser que ton adresse courriel est active, c’est pas mal tout ça !
John Plough est sortit découvert, John Plough a pris froid, John Plough a la grippe A
John Plough n’est plus là, il fallait bien que quelqu’un s’y mette !

Il n’y a qu’une chose qu’on peut vérifier
C’est que tu as la tête chamboulée,
On ne sait pas ce que tu as absorbé,
Si c’était tes gouttes, ça améliorerait
Mais c’est puissant, depuis le 13 Juillet
Cette date, c’est trop précis, ça fait rigoler



Je n’approuve pas tous les messages, mais pour cette maladie je compatis….


PS : Vaut mieux créer sa nouvelle adresse courriel avant de s’en servir, sinon quand on envoie
un message : retour à l’expéditeur. Logique.

Écrit par : Lamber Grouscog | 13/09/2009

A Groscalembourg.. si vous sous-entendez que M serait Edouard vous vous trompez lourdement... c'est une personne mal intentionnée qui vient en fait pour lui casser les pieds et particulièrement par mail... l'air de rien au début, insidieusement puis très clairement par la suite.
Vous faites le Monsieur "je sais tout" mais vous ne savez absolument rien.... et vous même, aurez vous un jour le courage de dévoiler votre identité.... je trouve votre façon de faire très lâche....
Bas les masques si vous en avez les c.......

Écrit par : Or | 13/09/2009

De Lamber à OR

Au contraire

Le commentaire (signé Lamber ) sous-entend que « M »est vraiment diabolique : elle arrive juste après John Plough…On dirait qu’elle fait exprès de se faire passer pour sa remplaçante, prenant son bien triste exemple. Je n’y vois, au contraire de vous, aucune stratégie visant à apparaître « l’air de rien au début » comme vous l’écrivez. Parce que c’est pas discret comme tentative.

Contrairement à ce que vous écrivez, je ne fais pas le « monsieur je sais tout », je fais le lecteur gêné et stoppé dans sa lecture pourtant fugace par des trucs aussi grossiers, ça saute aux yeux. Faut le faire, pour se présenter comme une « admiratrice de passage sans compte facebook, ni myspace, et qui réponds pas aux mails-on-verra et qui vient lire « les autres ».

M ressemble comme 2 goutes d’eau à une tentative pour remplacer le fantôme usurpateur John Plouc, remarqué dans les commentaires du poème Chocolat.

C’est pas mortel non plus, mais ça pue. Je m’en amuse en quelques lignes, ça sert aussi à ça les blogs, c’est le jeu. De cache-cache ? Le prochain gag, ce sera quand, John Plouc et M s’écrieront. Ce serait un bel « hymne à la folie ».

Le propre – et l’intérêt – d’un blog c’est son accessibilité et son interactivité….sinon, il y a les sites classiques, mais beaucoup moins amusant. Une fois que j’ai écris que je m’appelle Eddy ou Tartampion, ça ne change rien à ce j’ai écris. De même, ça me fait une belle jambe de lire votre pseudo Or ou une autre signature.

M est diabolique au point de parvenir à faire passer votre explication de la « personne mal intentionnée qui vient en fait pour lui casser les pieds et particulièrement par mail..» pour fumeuse, particulièrement par ce qu’elle était censé n’avoir pas d’adresse e-mail….

Bon, sinon les textes se laissent lire et les gags sont assez croustillants. Le but est atteint : c’est distrayant.

Merci. A+.

Écrit par : Lamber Grouscog | 14/09/2009

Ecoutez, Môôsssieur Ducon, si Mathieu Chédid visite mon blog, n'en crevez pas de jalousie pour autant...

Écrit par : Edouard | 14/09/2009

M tellement bien caché que si ça se trouve, c’est même pas lui. Mathieu Chédid qui se présenterait comme « une admiratrice de passage », ce serait son côté transexuel.
Mathieu Chédid sans Facebook ni myspace et qui est étrangère au net, ce serait son côté malhonnête, parce qu’on le trouve facilement sur Facebook et qu’il ne cache pas sa passion pour ce moyen de communication, indispensable aux artistes de son temps.
Un Mathieu qui lirait les textes d’Edouard et comme remerciement laisserait des commentaires un peu lourds et surtout sous couvert d’anonymat, histoire de ne surtout pas apporter sa caution artistique à celui qui pourtant l’inspire ; et histoire de s’attirer la considération du même rigolo qui s’excite tout seul contre l’anonymat, sans raison valable.
Un Mathieu Chédid qui voudrait se cacher, son côté espion efficace : l’illusion est parfaite. Même après qu’il soit découvert, on reste dans le doute. Bravo.
C’est effectivement à crever…de rire !
Mathieu Chedid avec sa coiffure à deux cornes, son côté vraiment diabolique….

Écrit par : Lamber Grouscog | 14/09/2009

Les commentaires sont fermés.