27/08/2009

TRAHISON

fleurdesang2

La trahison comme art majeur,

Nul n'a besoin de t'initier...

Moi j'ai trahi, souffle-douleurs,

Ma dignité pour ta pitié.

Avec des mots, fléché au coeur,

Je t'implore à demi prostré,

Les yeux clos pour voir en couleur

Ce qu'il me reste du passé.

Des mots jaillis d'un vieux mouchoir

Mouillé, tour de magie minable...

Et ces morpions de ma mémoire

Qui font peur au marchand de sable.

Des mots polissons, mots tabous...

En ton milieu d'autres se baignent;

Le coeur trop plein, la goutte au bout,

Seul dans le fond du trou j'obsaigne.

Des mots d'amour que je susurre

Au mur du songe et pour les sourds,

Démodés mais de fière allure

Comme olifant de chasse à court

De souffle je te contemple

Avec à l'oeil un judas vide,

En larmes à la porte d'un temple

Où billets doux jamais ne guident...

Ce temple est mon faible intérieur

Pour ta majesté diabolique;

J'y prie, j'y espère et j'y pleure

En sacrifiant tout sens critique

Sur un autel trente-six étoiles

De coups portant le poids des ans;

Mais je ne puis rendre le mal...

Encens versé d'une âme en sang.

edouard_divers22

 

11:16 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

wouah C'est..c'est...beau. Il y a des passages que j'aurai beaucoup aimé écrire, surtout à partir de "Au mur des songes et pour les sourds..." J'ai pas les mots pour dire combien ce texte me plait!

Bonne journée Edouard, et merci. Au fait c'est un texte récent ou pas?

Écrit par : Désirée | 27/08/2009

C'est un vieux, il date de 1997. Mais je l'ai remodelé beaucoup en 2006. Je n'ai gardé pratiquement aucun poème de l'époque en leur état initial, car mon style a changé. Merci Désirée. Personnellement je préfère mes productions récentes, mais ça c'est affaire de goût. Bonne journée à toi. et bizzzzz

Écrit par : Edouard | 27/08/2009

Oeil pour oeil, dent pour dent... non pas vraiment mon style non plus. Je prends une claque, je digère et puis je vais voir aileurs si j'y suis... Toi tu obsaignes... non faut pas... Très très beau poème, mais dans le creux de la vague... je te préfère en haut, tout en haut !!!
Ca n'enlève pas la beauté de tes mots bien sûr ni leur poésie.
Bye !

Écrit par : Or | 27/08/2009

bonsoir Edouard je digère facilement..j'oublie facilement le mauvais je chasse les mauvais souvenirs

nays comme maïs que je n'aime pas du tout non plus
biz Edouard

Écrit par : nays | 27/08/2009

Oh la cruelle! Cette gente dame t'a inspiré un poème triste...mais beau
j'ai lu que c'était ancien...tant mieux (pour ton moral)
Bonne soirée
Marcelle

Écrit par : marcelle Pâques | 27/08/2009

Bonjour Edouard.. Un tout petit mot pour te dire bonjour, et te souhaiter une bonne journée,
Oui, c'est à méditer ! Quel texte, ouf ! C'est chouette.
Je suis sensible à ce genre de choses …Bisous doux !

Écrit par : Chadou | 28/08/2009

il est fort ce texte! et moins tarabiscoté. si tu ne l'avais dit, et comme je le fais souvent, je t'aurais demandé si c'est actuel! mais si tu le postes là, remanié ou pas, ne traduit-il pas ton état d'esprit?
la trahison est le fort de l'homme m'a dit un jour une amie blessée. moi je ne crois pas, nous sommes très fortes nous les femmes à ce petit jeu, si jeu il y a!
je t'embrasse Edouard, passe une douce journée! quel calme ici après le départ des vacanciers!

Écrit par : mimi | 28/08/2009

"Mais je ne puis rendre le mal...
Encens versé d'une âme en sang." : en es-tu sûr ?
Très beau poème... la trahison, l'abandon : sujets qui peinent mais qui sont incontournables.
Courage !

Écrit par : Golden Lady | 28/08/2009

Un beau poème sur le chagrin d'amour, l'abandon, la trahison... Quand on se sent abandonné par l'être cher, on se sent du même coup abandonné par la vie. Très beaux vers que ceux-ci: "Du souffle je te contemple/avec à l'oeil un judas vide". Beaucoup de richesse verbale; de même "encens versé d'une âme en sang"...
Merci pour tes éloges sur mon blog;
toutes mes amitiés
Géraldine

Écrit par : MULLER | 28/08/2009

Oh oui! Et quel final!

Écrit par : Vieux marmot | 08/09/2009

Les commentaires sont fermés.