24/08/2009

AUTO-INVITATION

th_EDOUARDFRE-1aaaa

      Le bonheur se faufile
      Entre quelques nappes
      Froissées d'un gris textile,
      De la soif c'est le clap !
      Je m'invite en dément
      Symbole, en éculé
      Roseau plié devant
      Mes blizzards vents d'été...
      Seul convive et sapé
      Comme un moral en vrille,
      Clapotant mon ciné-
      m'as-tu-vu, je postille
      Des aigreurs aux méduses
      En flashback sur mes plages
      Que je feuillète et j'use
      Un galet, ça soulage,
      D'écraser les maboules,
      Et les bouts laids d'espoir,
      Colombins qui roucoulent
      En blanc lessive, branqu'art...
      Les plats sont découverts
      Sur un compte à régler,
      Sur un plateau d'enfer
      Aux amuse-gueules hantés,
      Aux serpentins vert pomme
      D'un passé sinueux,
      L'estomaqué noueux
      Se dénoyaute en somme...
      En sommet d'implosives
      Et belles aphrodisies,
      L'alcool-bonheur arrive
      A point nommé, j'oublie
      La sève artificielle
      De paradis merdeux,
      Tombée d'un arbre-en-ciel
      Par un matin plus vieux
      Que la mort bleue sans chêne
      Où je vais m'évader
      Sans tonnerre et sans haine,
      Ciel ouvert démarbré.

edouard_divers22

11:51 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

Tu as bien raison de t'auto-inviter, on n'est jamais mieux servi que par soi même.. il s'en passe toujours autant dans ta caboche extraordinaire... des idées luxuriantes, riches et qui t'auto-claquent aussi... pas de concession chez Edouard avec les autres mais surtout avec lui. Détonnant... Mon passage préféré :
"Des aigreurs aux méduses
En flashback sur mes plages
Que je feuillète et j'use
Un galet, ça soulage,
D'écraser les maboules,
Et les bouts laids d'espoir,
Colombins qui roucoulent
En blanc lessive, branqu'art...".
Bonne soirée, je te salue !



Écrit par : Or | 24/08/2009

je crois que or a tout dis =D

ps: je redis je suis de nivelles brabant wallon
bye le bouillonait

Écrit par : ~? ~ | 24/08/2009

Bonsoir Edouard, Je découvre votre blog ou je trouve ce texte très réussi.
Bonne soirée, Pam

Écrit par : Pamela | 25/08/2009

Un bonjour matinal pour te lire encore et toujours... je m'invite avec toi et si tu "es sapé comme un morale en vrille" je te promets de te "désaper sans morale béquille"... Joke bien sûr !!!
Passe une bonne journée Edouard !

Écrit par : Golden Lady | 25/08/2009

bonsoir Edouard le même plaisir toujours
grosses bisessssss

Écrit par : nays | 25/08/2009

Bonjour Edouard Comme à ton habitude, du tout, tout grand art. Cela me méduse et me fait bien rire aussi à certains moments.
Bien cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'Esthète | 25/08/2009

quel bonheur! retrouver ce beau texte en rentrant chez moi: du beau Edouard, mon préféré!
je t'embrasse, passe une bonne nuit!

Écrit par : mimi | 26/08/2009

Une texte très entrainant... Il y a bien longtemps que je ne suis venue te lire... Bravo pour tes mots Edouard !!! et merci

Écrit par : Virginie | 14/04/2011

Le "maître" reste le "maître", incontesté et incontestable!!!! Merci Edouard, une splendeur de plus.

Écrit par : Wagner | 24/10/2011

Le surréalisme passe par la maîtrise des mots et des visions oniriques. Ton texte est donc surréaliste... et réussi!

Geraldine

Écrit par : Geraldine | 24/10/2011

Les commentaires sont fermés.