13/08/2009

A LA MUSE D'UNE EPOQUE

 

1999

 

Ras-le-cul de ta liberté conditionnelle,
Il t'a fallu fuir un bel âtre conjugal;
Non dévoyée par des impératifs charnels,
Comme on le dit, mais pour à toi-même être égale.
 
Car ta certitude est ce que d'autres redoutent,
Qui chevrotent et font tout un plat, tout un fromage...
Et si les banqueroutes moisies des couples leur goûtent,
Reste étanche, ô roucoulante, à ces commérages.
 
Merveille en ce bas-monde inclassable ou presque,
Dont la plus étoilée des célestes fresques
Ne pourrait sans trahison rendre l'image
En 3D, Déesse en Diable et c'est Dommage
 
Pour l'art,  Ô toi l'aspirine indispensable
A ma raison qu'aussi d'autres enflures accablent;
Diane à Sagittaire au cul rare et flèches d'enfer...
Tu m'as touché-coulé en bronze, en bonze qui erre.

 

edouard_divers22

 

11:29 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Je suis de retour... Mon cher Edouard comment vas tu?
J’espère que tout va bien ici je reprend mon p’tit tour habituel après de superbes vacances qui continuent encore un peu
Bonne journée week-end et semaine après je repasse vendredi 21
Gros bisous tous doux
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 13/08/2009

De circonstance... enfin on se comprend...
Je t'embrasse !

Écrit par : Or | 13/08/2009

Mon très cher Edouard ... T'as bien fait de lui envoyer en plein lard et en plus, t'es bien trop lyrique pour toutes ces piques ! J'aurais pour ma part, utiliser le vocabulaire des cours de prisons ...
Mais j'ai bie ri.
Jean-Pierre

Écrit par : L'Esthète | 13/08/2009

La muse m'habite comme dirait un certain humoriste. Mais parfois non, plus du tout. C'est mon cas. Je n'ai plus de muse et je m'en fous: je les ai toutes.

Le cul rare quand même, c'est dangereux.

Écrit par : Désirée | 13/08/2009

je préfère ne rien dire "sourire" mais j'aime bien ce que tu écris et j'adore te lire c'est toujours un plaisir :)

Et bien bonne soirée et à toi et dimanche j'espère, bisous.

Écrit par : Marah.S | 13/08/2009

Ma muse à moi est unique en son genre... et elle n'a pas fini de m'inspirer... je ne saurais m'en passer !
Bonne nuit Edouard...

Écrit par : Golden Lady | 13/08/2009

Je me demandais si le bel âtre conjugal avait des double-foyers... :-)
Bonne fin de semaine, au prochain plaisir de te lire.

Écrit par : Gi | 14/08/2009

je me demande... si la belle a apprécié mais moi oui, sans nul doute! peut être l'aspirine??? et encore! on peut penser que tu ne trouvais plus de mots pour dire!!!

Écrit par : mimi | 17/08/2009

Les commentaires sont fermés.