03/07/2009

LUEURS PROMISES

 

llllpooooplayb

J'ai tant rêvé de soleils

En nombre pair déclinés,

J'ai guetté tant de soleils,

Mon ombre en est calcinée...

 

Car tendre mais sans l'ombrelle d'un doute,

J'expose un blanc crème aux ultra-violents

Rayons de ma raison qui s'égoutte

Au pas clair de l'une ou l'autre en sang...

 

En semblant d'étoile vierge et Mère

De la passion du Christal si pur

Mais fragile en mes secrets calvaires

De cal-vicieux Christ aux yeux cuits durs,

Jésus de série rose un rien stigmature...

 

Et quand le cristal se brise en désastre,

Il me reste un cratère de sélection

Où ma verve en éruption me décastre

Et fait feu vert à l'école en buisson...

 

Je m'incarne alors en Edouard-Moïse,

En chasseur ardent de lueurs promises,

Et fais feu des biches aux abois si chattes,

Feu de mon bois, leurs pupilles se dilatent...

 

Je dégrave enfin mes tables de lois cycliques

En un vol de colombe aux loopings amnésiques.

edouard_divers22

 

 

13:14 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Edouard chaque fois que je te lis où que j'écris ton nom (qui est aussi le 2ème prénom de mari, soit) je sens comme quelque chose d'étrange impossible à décrire, sais pas, une aristocratie mais dans le bon sens du terme, tu vois ce que je veux dire...quelque chose d'ailleurs..une musique de l'au delà..comment expliquer..


je penche pour les "mots bleus"

bisous et bon week-end

Écrit par : nays | 03/07/2009

Original et marrant ton poème truffé de jeux de mots; tu as atteint les sommets du Mont Sinaï Edouard-Moïse !! ;-)

David

Écrit par : david | 03/07/2009

Très bon week-end ;) Oh Edouard, j'ai une entorse, elle me fait terriblement mal, je suis en béquille, tu sais quand on a rien à faire on fait des bêtises lol et sa c'est le résultat de mon enfantillage, j'assume ma bêtise lol.

A pars ça tout va bien, la semaine qui passe vite et nous sommes en week-end déjà. Tu peux gérer ton ambiance si tu parlais d'ici enfin si j'ai bien compris parce que dés fois suis lente à comprendre lol.
C'est pas grave nous passons tous par là, et ca va s'arranger ;).

J'adore ce poème il est magnifique ;)

Je te souhaite une très belle soirée que le bonheur t'accompagne là ou tu va, gros bisous .

Marah

Écrit par : Marah.S | 03/07/2009

Des lueurs qui éclairent des demains qui peuvent sembler parfois un peu tristes et sombres... Classieux et à puis à force de chercher on trouve... La persévérance ça paye !!!
Bye l'artiste !

Écrit par : Or | 03/07/2009

Edouard Moïse, bonjour! beaucoup de recherche et de beaux mots dans ce texte, toujours chic mais aussi choc! tu sais que je t'aime de toute façon. houla! pas dans le sens amour hein, que les lecteurs qui viennent aprés et ne me connaîssent pas n'interprêtent pas:)!!! je ne susi pas une vieille dame indigne mais vieille dame tout court!
bises Edouard, un beau we se profile à l'horizon de cette chaude journée!

Écrit par : mimi | 04/07/2009

encore une fois que dire un plaisir de te lire
merci de nous faire partager tes mots, je te souhaite un we ensoleillé et chaud!

a bientôt l'ami

Écrit par : ~?~ | 04/07/2009

.... That's great man ! Another mix of poetry and Juggling

Écrit par : John Plough | 04/07/2009

Les voix du seigneur sont pénétrables... grâce à vous... Une belle fin de soirée...

Écrit par : Golden Lady | 05/07/2009

t'ai-je déjà dit ton élégance de sans-papier parmi les rares poètes ?

Écrit par : emma g. | 05/07/2009

J'ai l'impression parfois que ton jeu avec les mots est un prétexte pour lutter avec toi même

Écrit par : Vieux marmot | 05/07/2009

Moise...
Vla pas le travail, ouvrir la mer et à la main en plus.
Préfère encore rouler un rocher en haut de la colline, meme s'il en retombe tout le temps, au moins je sais à quoi m'attendre.
Amitié
THierry

Écrit par : Thierry Benquey | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.