24/06/2009

BENJAMIN

 
 

TR007150ancrein

Il s'appelait Benjamin.

 

On le surnommait « Monocle Benjamin », car il conjuguait sur son faciès les disgrâces des protagonistes du film paronyme : râtelier chevalin comme le Grand Jacques, calivitie de poulpe à la Blier, œil globuleux vitré d’un monocle à double foyer. Le « monocle polygame » utilisé par les rois borgnes de la bourgeoise, et les présidents qui ont tout de stalagmites errantes.

Doté d’un sens inné de l’auto-dérision, ce curé prenait plaisir à détourner les proverbes mineurs et les commandements barbants de la bible, comme la Loi du Tallion.

Ainsi, dans sa soûlographie quotidienne, il titubait sa verve aux Clampins le Bref de comptoir, aux ombres de femmes entubées, aux vindicatifs infirmes :  « On vous a dit  œil pour œil dent pour dent , moi je vous dis œil de verre pour œil, dentier pour dents, prothésez-vous ». Il  avait de surcroît un cheveu sur la langue, son seul vestige capillaire probablement. Si bien qu’on pouvait comprendre : « protégez-vous », et le croire ennemi  des cathos qui se les roulent en décapotable.

Un jour, alors que nous jouions aux billes dans la rigole, il nous apostropha : « Eh vous, ze  vous vois pas souvent à l’office du dimansse.. » .

Nous nous mîmes à frémir devant cet ogre en soutane.

Mais quand il passa son chemin devant notre mur de silence, nous lui vîmes un tatouage au lobe de l’oreille gauche, une ancre inversée de marin

Décidément, ce curé détonait, et "jouissait"  d’un passé bien croustillant,  déjà colporté par les commères locales : « il était rentré dans les ordres par dépit amoureux.».

Car si le dicton veut qu’un marin ait une femme dans chaque port, dans son cas, c’est son épouse d’alors qui voyait dans chaque porc une flamme ondulante à moucher de moiteurs adultères.

edouard_divers22

11:59 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Mourir d'amour n'est plus de mon âge...c'est du cali tout le monde n'aime pas mais bon...
Chaque vie est unique et à chaque vie son destin
bonne semaine bye bye bonne soirée

Écrit par : ~? ~ | 24/06/2009

ben jamais vu un curé pareil... ça me réconcilie un peu avec les cathos... encore des trouvailles qui m'ont fait sourire, comme le cheveu sur la langue à contre emploi ... je prends.

Écrit par : Or | 24/06/2009

La pretrise n'est pas la traitrise à l'humanité, c'est pas comme la papauté.
Un autre curé chez Pat, pas mal non plus.

http://www.patdebigorre.org/categorie-10842101.html

Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 25/06/2009

j'adore! là alors vraiment, c'est excellent! pas du tout comme çà le cureton qui a voulu m'entraîner au cathé alors peut être... mais non, vieux curé et son bréviaire qui me fichait une peur noire (à cause de la soutane).
bises Edouard! pfff! vivement la fin de cette semaine pourrie.

Écrit par : mimi | 25/06/2009

Super! Un vieux souvenir qui apparamment t'as marqué...
Mais quel plaisir pour moi aujourd'hui...
Bisous. Bonne soirée.

Écrit par : SOLEDAD | 26/06/2009

Les commentaires sont fermés.