05/03/2009

PANNE

 dyn001_original_100_100_pjpeg_2554498_a22a261de931ce3c2b5757655b5163ee.jpg

 

 

 

 

Sofia sans soucis,

Si souvent fati-

guée moi je pleurniche,

Et chienne elle s'en fiche...

Fichu coeur de chiffe

Molle à son corps dif-

férent des canons

De beauté, je fonds...

Je fonce à l'appel

Des bises à la pelle,

Pour m'oublier dans

Ses sables mouvants...

Vampire et meilleur

Qu'un diable j'aspire

Alors la candeur

Des joues cramoisies...

Zig-zag à deux doigts

Du noir isocèle,

Je caresse un bas-

ventre sous dentelles...

"T'es le roi" dit-elle

Entre deux frissons,

"J'ai froid limaçon,

Deviens ma chandelle!"...

Elle s'endort en pé-

tard mouillé sitôt

Fini mon ciné...

Bandomètre à zéro.

 
 

 

edouard_divers22

 

 

 

 

 

 

 

13:57 Écrit par EDOUARD dans Amour, Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

bonjour Edouard! fidèle à toi même, de la poésie rythmée et (un peu là seulement) déjantée:)!
je n'écris plus pour le blog ce qui explique les "re-posts". sans doute vais-je carrément cesser: fatiguée! comme beaucoup de blogueurs as-tu remarqué? beaucoup se retrouvent sur FB ou autres, pour ma part si j'ai des rpofils un peu partout je ne passe que trés peu sur les uns et les autres. je ne cherche pas de rencontre il est vrai, amicale ou plus si affinités:)))! et je ne crois franchement pas que si c'était le cas ce serait le bon moyen de trouver l'oiseau rare!
bises amicales et sincères Edouard, à bientôt!

Écrit par : mimi | 05/03/2009

Pour un butin de miel

Une phrase magique pleine de tous les sens. Superbe.
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 05/03/2009

Je suis totalement nue et je mate ton blog ! Je me masturbe en lisant tes bêtises et je jouis pour ne pas vomir :)))

Écrit par : FERNANDE | 05/03/2009

A Fernande Grand bien vous fasse et ta gueule

Écrit par : edouard | 05/03/2009

Il y a des astres qui par leur seule présence peuvent illuminer à l'infini. Ce n'est pas le sujet de ce poème qui parle avec passion des nuits d'un poète unique. Superbe et barré comme il faut !

Écrit par : Or | 05/03/2009

merci mon ami merci pour tes mots je n'attend qu'une chose que mon chemin croisse un autre chemin on verra seul l'avenir nous le dira
Très joli texte j'aime bcp j'ai l'impression de me répété mais c'est sincère a bientôt

Écrit par : ~?~ | 05/03/2009

Bonsoir Edouard Tantôt jus d'espoir, tantôt trouble foire, ben tient voilà qui est bien vrai, c'est un peu comme les clown, qui tantôt sont tristes, tantôt font mourir de rire...
Cela dit ta description du poète et de sa poésie est magnifique!
Gros bisous et à bientôt.

Écrit par : SOLEDAD | 05/03/2009

Quand la mort hulule tu es souffleur d'étoiles. Ca te vas bien la dark side of the moon.
Mais t'excites pas sur Fernande, tu vas débander et perdre de la créativité

Écrit par : Vieux marmot | 05/03/2009

Bonne journée... Pour toi Edouard j'aime le début de ton texte après j'ai du mal à suivre lol mais il y a des jeux de mots qui me plaisent bien ou vas tu chercher tout çà?
Comme chaque semaine mon p’tit passage hebdo pour te dire bons week et semaine. Espérons sans trop de giboulées.
BIG BISOUS.
COCO !
http://cedricangel.skynetblogs.be

Écrit par : COCO! | 06/03/2009

Votre poésie est démodée. Vous êtes toujours prisonnier de la rime. Et vos textes sont trop évidents. ce n'est pas ma conception de la poésie. La poésie ne se lit pas comme un article de journal de pure frime. Ce que vous écrivez ne laissera pas de trace. Ni dans l'histoire de la poésie, ni dans les esprits. Bon week-end quand même.

Écrit par : Patrtick Germeau | 06/03/2009

Réponse à P. G. Dada s'est libéré de la rime il y a longtemps déjà. Et pour moi, ça sonne très arrière-garde. Ecrire en rimes est question de musicalité dans mon cas. Je pourrais très bien aligner des textes non rimés, très hermétiques pour flatter la pseudo-intelligentsia de mes deux dont vous faites certainement partie. Je suis démodé? Je n'ai jamais prétendu être à la mode. Je ne laisserai aucune trace? Telle n'est pas mon ambition. Mais je vous trouve très présomptueux et méprisant. Montrez-moi vos oeuvres et nous en découdrons ouvertement, Mister Blair'O' Snobinard (comme on en croise encore dans les expos d'oeuvres merdiques et prétentieuses). Je vous souhaite un week-end de bon onanisme intellectuel.

Écrit par : Edouard | 06/03/2009

La queue entre les jambes Je viens déposer mon commentaire en rasant les murs, essayant d'éviter la foudre du poète Lune-Attic, j'aime ce que tu écris, la manipulation facile que tu opères sur les mots, la beauté des images & métaphores, je t'embrasse, fort.

Écrit par : stephanie gaou | 06/03/2009

pas mal de tout, J'adore y a de la Rumba dans l'air avec ta lune cachée ou pas, rousse ou blonde, La fernande et l'autre zozio,une branleuse et un merdeux
on va les mettre en éclipse ils nous foutront la paix
Bisous mon Edouard, et continues à écrire moi j'aime

Bisous bisous
Marie

Écrit par : Marie | 07/03/2009


Dis moi mon bel âmi edouard pourquoi je t'aime tant sans te connaître ni même comprendre toute ta poésie, je sens simplement les bonnes ondes passer à travrs l'écran :-)

A bientôt
Yasmina

Bonne journée mon bel âmi, je m'envole ce soir pour le Maroc.

Écrit par : Yasmina | 07/03/2009

PG ne démontre rien... ...et son titre m'inquiète. Il prône semble t-il une poésie de la mode puis conteste la notion de frime. Il aurait été intéressant d'explorer sa cohérence, mais il avance masqué et sur google son nom évoque un peintre sculpteur wallon ou un détraqué sexuel britannique. C'est peut-être le mac à Fernande! Ca crée de l'animation tout ça.

Écrit par : Vieux marmot | 07/03/2009

PG suite... ...qui n'en vaut pas la peine puisqu'anonyme s'était aussi signalé comme spécialiste de Mozart dans ce même blog. Bon ben son portrait robot est presque prêt, ya plus qu'a attendre sa prochaine crise de jalousie(ah oui, j'oubliais. Il est également dislexique du clavier). Le pire, c'est que lavé de son animosité(sinon il pouvait simplement t'ignorer), c'est peut-être un brave type. Souhaitons lui de retrouver la paix de l'âme et qu'il te fiche la tienne. Amen.

Écrit par : Vieux marmot | 07/03/2009

ô clair de ma lune .... Je me doutais que tu te prénommais Pierrot .. pour écrire d'aussi lunaires mots ...
J'aime beaucoup la visualisation poétique projetée sur la toile au succube de la lune ...
A très bientôt
Odile

Écrit par : Odile | 20/06/2010

Les commentaires sont fermés.