22/02/2009

SUR L'AIR DES "PETITS PAPIERS"

 

Laissons pleurer

Le gratte-papier

Tous ses soucis

Les fleurs aussi...

 

Fleur de trottoir

Ou sans histoires

Fleur de nécrose

Qui pousse en prose...

 

C'est irréel

Gratteur de ciel

ça sent la chute

Gratteur de luth...

 

Laissons vider

Dans un mouchoir

Le gratte-papier

Ses arrosoirs...

 

Parfois gredin

Des parchemins

Fleur de traverse

Il pique et perce...

 

Viol à l'étal

Des majestés

Pour un pétale

Fleur de lycée...

 

Laissons pomper

Si l'air lui manque

Le gratte-papier

Dans sa vieille planque...

 

Ou laissez choir

Messieurs Proprets

Ce poids-plumard

Poil qui grattait...

 

Désinvolture

Qui horripile

Et c'est l'armure

Du coeur-pistil...

 

Laissons perler

De son suaire

Encloaqué

Les mots rosaire

 

edouard_divers22

 

 

papiers

17:36 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

C'est trop bon !

Écrit par : marieke | 22/02/2009

Bien plus original que l'original... et il se chante tout aussi bien !

Écrit par : Or | 22/02/2009

Bonsoir le tout chanté par Régine, un oiseau de nuit, toi aussi !!!

Bisous

Écrit par : Marie | 23/02/2009

Un rythme surprenant et inhabituel quoique parler d'habitude chez Edouard c'est surement un crime de lèse-pourfendeur-de-mots
Un sentiment mitigé à l'égard de ce texte
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 23/02/2009

ça a changé ici, c'est bien, lumineux, facilité de lecture (je suis pas culottée, chez moi, c'est tout sombre...), Eternel manipulateur de bons mots, tu es GENI-AL!! Je t'embrasse très fort

Écrit par : stephanie gaou | 23/02/2009

v'là le printemps !

Écrit par : hervé pizon | 25/02/2009

Comme d’habitude on exclue même la possibilité de voir la création d’Edouard faire un mauvais tour à son public. Ravissement.

Écrit par : Alicia - Landscape Gardening | 20/06/2009

Les commentaires sont fermés.