09/12/2008

AUTRES PENSEES D'EDOUARD

 

Le R&B, le rap, le rock actuel, la variété franchouillarde pseudo-poétique,...toutes ces chansonnettes enchaînées à la presse hydraulique me semblent tellement formatées, racoleuses, tellement putassières, qu'en cas de succès, le terme "néon" me semble encore plus approprié que le mot "tube", qui déjà sonne creux.-----Les Témoins de Jéhovas, les T. J. comme ils s'auto-surnomment, ne racontent que des cracks...logiquement, le J. T. devrait nous balancer l'inverse, à savoir des vérités non trafiquées.----- Quand je suis beurré, j'ai tendance à tarabiscotter mes textes et à étaler mes déconfitures en tous genres-----J'en ai marre de voter pour le FUN, le Front Ultradégagé National. A quand des politifs en bataille, prêts à mourir au front pour leurs idées?----- Vous me trouvez pessimiste? Mais... ça m'arrive de faire le singe! Bon d'accord, c'est plutôt le "OURAn-ouGAN", le"maclaque" ou le "nonstiti", mais quand même !----- Comme aurait pu le dire La Bruyère: on me trouve beaucoup en Ecosse, mais par ici, qui me cherche me trouve!----- Ma philosophie: plutôt la tête haute dans le caniveau genre aristocrasseux, que ramper dans le luxe en léchant les trous d'balle de la hiérarchie... mais dans la luxure, ça, c'est autre chose, surtout si la hiérarchie a des arguments bien rebondis-----Quand je prétends être un alcool fort pour ces dames, on me dit imbu de moi-même; c'est logique, je carbure à l'eau-----Un converti en vaut moins que Dieu-----Un jour, chères ex, vous vous direz: ce franc marron, ce mécréant, je l'ai laissé tomber comme les promesses, ces paroles non tenues, car il n'aura jamais daigné se courber, sauf pour les ramasser et nous les renvoyer en pleine poire-----Avec les filles j'ai beaucoup d'ouvertures et presqu'autant de fermetures éclairs: le coup foireux de la braguette magique!----- Le comble de la misère pour certains clochards, c'est peut-être se retrouver assis avec une famille de blaireaux pincés du cul autour d'une dinde à la con-----Confucius a dit "Honore tes erreurs comme des intentions cachées", puis, cet homme qui n'était pas que Fucius, ajouta: "Avec mes coups de pompe à répétition, je finirai par gonfler ma poupée-----je  joue beaucoup avec les mots: mots-valises, contractions, amalgames,etc. Mais je contrepète rarement, même si ma poésie,selon certains,c'est parfois du vent...----- Je panse les blessures par le rire: je suis un cataplascomique----- Parfois j'ai envie de me flinguer, mais j'suis trop couillon. Alors j'attends.  Un jour, je flinguerai mon clone pour avoir bonne conscience et par esprit de bienveillance.

 

 

edouard_divers22

 

 

 

 

15:30 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |