07/07/2008

POUR CHRISTINE ET DAVID

  

  

Tu es la mer avec ses atolls et du passé ses requins,

Mais David est ton étoile...

Tu es la terre compromise au clinquant d'un peuple élu par Caïn,

Mais David est ton étoile...

Tu es la neige aux cristaux d'ange où saignent les aiguilles de sapins,

Mais David est ton étoile...

Tu es la piste avec sa corde raide et son funambule incertain,

Mais David est ton étoile...

Tu es la bannière au vent flambant neuve et froissée pour un rien,

Mais David est ton étoile...

Tu es le ciel constellé de petits désastres au quotidien,

Mais David est ton étoile.

Et toi l'amie, l'étoile aussi,

De sa vie l'étoile de fond,

Qui puise au foyer d'un coeur farci

D'amour ses plus jolis rayons,

Je te salue pleine de grâce.

 

edouard_divers22

  

10:58 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

la manière n'est pas la même, mais je parlais de la même chose que toi avec plus de raffinement, mais toi il faut savoir lire entre les lignes, et j'adore.

Bisous Amicaux

Marie

Écrit par : Marie | 07/07/2008

Bonjour, petit coucou vite fait ce matin, car je suis encore un peu à la bourre comme d'habitude, ces derniers temps. Moi aussi je trouve que le peuple Belge se contente trop de courber l'échine,je ne crois pas que la division soit la solution. Mais bo, comme d'habitude en Belgique c'est "paye et ferme la"...
Je te souhaite une bonne semaine, sous les hallebardes!!!!! pff!
Bisous à bientôt

Écrit par : SOLEDAD | 08/07/2008

Comment vas-tu Edouard? Toujours un intense plaisir que de te lire. Cendrilhomme, j'adore. Je lisais aussi ce que tu avais noté dans ton titre, sous Fleurs Musicolores, tantôt déjantées, tantôt désenchantées ... en tout cas tout ce qu'il faut pour nous offrir des textes particuliers et celui-ci, l'on ne saurait se tromper, d'Edouard!
Tendres baisers,

Écrit par : | 08/07/2008

bonsoir bravo bravo
bonne fin de journée

Écrit par : nays | 08/07/2008

Lire ton texte en sachant que toi seul en comprends le titre et le sens, c'est pénétrer dans ton intimité, alors simplement te dire que je ne puis le faire, mais te dire qu'il m'arrive d'essayer de te lire..entre les lignes, et rien que pour l'effort que cela me demande, je te remercie, même si je ne comprends pas tout.
Bisou bien amical,
Yasmina

Écrit par : Yasmina | 08/07/2008

Toujours aussi musical. J'aimerai t'écouter les réciter tes textes. techniquement c'est pas difficile ?
Amitié
Thierry

Écrit par : Thierry Benquey | 10/07/2008

TA GUEULE conard s'est de la merde et tu me fais chié.GCM s'est mieux

Écrit par : CRAM-NAEJ | 17/07/2008

"M'offrir à l'écrit comme un cri primal,
Coucher les folies du crâne à spirales." : tu le fais c'est sûr et sincèrement même si c'est parfois déguisé derrière des pirouettes verbales.

Écrit par : Or | 16/03/2009

« M'offrir à l'écrit comme un cri primal,/Coucher les folies du crâne à spirales... » ces lignes juste sont les plus profondes et perçantes. Ces rimes en gerbes, ça me branche vraiment.

Écrit par : Zoe - Bookmark Manager | 27/03/2009

Les commentaires sont fermés.