13/06/2008

A ZOUNAIRA

zounaïra

 

Zounaïra, redresse-toi, ne porte pas ton sentiment d'impuissance comme un fardeau, ne marche pas voûtée dans ta bourka, ne porte pas d'invisible croissant de croix.

Soigne tes rêves comme un espoir en fleur, arrose-le de ta subtile essence féminine, pour qu'en reflet jaillissent au désert des roses empourprées de vie.

Un jour peut-être, le Diable viendra les cueillir, et dans l'ivresse de leur parfum capiteux, s'écorchera la malice aux épines, et de ces écorchures coulera, sur ses membres inférieurs, le fiel comme de l'acide.

Alors ce nouveau cul-de-jatte se traînera par terre comme les serpents impuissants devant l'aigle royal, et toi, tu tailleras une jolie flûte dans la poésie des aquilons qui soufflent loin de la langue de bois, et tu lui diras, avant de jouer un air libre de tout: "Tu m'as mordue, tu m'as infusé ton venin..en vain, tu m'as lapidée, tu as voulu dilapider mon for intérieur en aveugles soumissions, tu m'as menée au bâton comme un stupide mouton, et bien danse maintenant, jusqu'à épuisement."

Et quand, couvert de sueur, il implorera ta clémence, tu ôteras ta bourka, et tu lui diras: "tiens, éponge-toi.".

edouard_divers22

 

 

 

11:57 Écrit par EDOUARD dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir joliment bien dit, félicitation continues à écrire avec cette plume pleine de divergence

bon week-end à toin mon chanteur à la croix d'Arlon
Bisous amicaux
Marie

Écrit par : Marie | 13/06/2008

hello re moi je ne sais pas si tu es papa, mais je viens te souhaiter une heureuse fête des papas à la française, car demain pour nous c'est le jour
bisous amicaux
Marie

Écrit par : Marie | 14/06/2008

J'aime.

Écrit par : Azelye | 14/06/2008

*oo* Je n'aime pas les moutons, j'aime cette révolte et la fin de ton texte ;-)

Bisous Edouard, j'espère que tu vas mieux, moi, j'insomnise ;-)

Écrit par : Loo | 16/06/2008

le geste sublime de la fin m'enchante.
J'ai lu tes posts que j'avais râtés pour cause d'absence, je trouve que tu te bonifie avec le temps Edouard. quelle belle plume tu nous offres en ce moment.
je travaille chez moi ou je pars en ce moment donc peu de temps pour la création et les visites ce qui m'a appris à relativiser les "amitiés" virtuelles:-)! cela dit sans amertume.
bise; à bientôt Edouard.

Écrit par : mimi | 16/06/2008

Excellent !
Juste excellent !

Écrit par : Gi | 16/06/2008

je relis, sais-tu ? chef-d'oeuvre.
(et relire ici est plus calme que sur myspace)
je t'embrasse fort.
Emma

Écrit par : Emma G. | 17/06/2008

Sublime du début à la fin.
Que dire de plus? Merci!

Tendres bisous,

Écrit par : | 17/06/2008

Tout simplement Sublime, j'adore. Surtout la fin.
Bon après-midi mon ami

Écrit par : Isabeau | 17/06/2008

Je ne l'avais pas commenté... étrange. Il est pourtant superbe. La part de Zounaira qui est en moi te remercie. Merci pour toutes les femmes aussi... qui s'y retrouveront forcément toutes un peu.

Écrit par : Or | 01/01/2009

Voilà , je lis, je relis , et je te dis eddy, de tous il est pour moi, le PREFERE,,,,, bravo ! Bon w-end et à bientot !

Écrit par : vivi | 16/05/2009

superbe!!! rien à ajouter,tout est dit,très beau texte en hommage à celles qui souffrent,je te remercie pour elles toutes...

Écrit par : petite marie | 25/11/2009

Les commentaires sont fermés.